Essai / Tarification et alternatives de l’Océanis 30.1, un couteau suisse maritime

L’Océanis 30.1 est un petit croiseur  très habitable aux multiples ressources. Son tarif de base très attractif est conforme à l’entrée de gamme et ses configurations très différentes le rendre intéressant pour des programmes très variés.

Un tarif standard parmi les plus bas pour cette gamme

Le prix de départ de l’Océanis 30.1 est fixé à 69 400 € HT avec la motorisation Yanmar de 14 cv. Celle-ci n’étant homologuée que pour les plans d’eaux intérieurs, il faudra recourir à la plus forte puissance de 21 cv, pour naviguer en mer, portant le tarif de base à 72 000 € HT avec le lest fonte à grand tirant d’eau. Le bateau est livré avec un foc autovireur et un seul winch sur le roof suffit à envoyer et manœuvrer foc et grand-voile, ce qui semble un peu juste. Pour être efficace, il faudra recourir au pack Downwind et up wind avec deux winch d‘écoutes de voile d’avant et un winch supplémentaire sur le roof. Avec l’électronique B&G et certaines options plus ou moins indispensables, comme le guindeau et son mouillage ou le pilote automatique, il faudra tabler sur un prix de l’ordre de 90 000 € HT.

Essai Bénéteau Océanis 30.1

Finition et configuration à la carte

Le catalogue des options permet de rendre ce petit croiseur très confortable. Le pack du même nom propose la plateforme arrière basculante, frigo, système audio, et le circuit12/230V complet. Il faudra ensuite choisir les équipements qui vous conviennent et tout est disponible. Capote de roof, bimini, la douchette de cockpit avec eau chaude, le chauffage air pulsé, la teinte de coque gris perle, fond de cockpit en bois massif… Question programme de navigation, un mat à enrouleur avec une grand-voile Dacron ne vous coutera que 380 € HT, la version dériveur est, quant à elle, facturée à 3 990 € HT. En usant largement de cette liste d’équipements et de raffinements, vous aurez un croiseur vraiment complet pour un tarif

Essai Bénéteau Océanis 30.1

 

Et la concurrence ?

Au niveau tarifs, l’Océanis reste hyper bien placé par rapport au reste des 30 pieds du marché qui sont plus larges, mais aussi plus chers. Sa faible largeur de moins de 3 mètres et son déplacement de moins de 4 tonnes constituent un gabarit que beaucoup de fabricants ont délaissé. Les grands antagonistes du marché des 30 pieds : Jeanneau Sun Odyssey 319, Hanse 315, Dufour 310, RM 890 sont tous dans une catégorie de largeur supérieure à 3,30 m. Si l’on regarde à cahier de charges égal, les principaux concurrents ne sont pas des bateaux récents et peu de modèles correspondent à l’Océanis 30.1. Le Delher 29, lancé en 1998 a été rajeuni en 2015. Très véloce, il n’existe qu’en version quillard, mais reste plus petit et exigu avec un lit breton dans le pic avant qui date un peu. Le Delphia 29, qui fait désormais partie du groupe Bénéteau, est lui aussi équipé d’un lit breton, mais réussi à proposer trois cabines en sacrifiant la table à carte. Ile st aussi disponible en version dériveur intégrale, une offre intéressante. Et pour ceux qui ont l’esprit baroudeur le sloop de Jean Pierre Brouns ”Nouveau Monde” répond aussi à ce format, mais en version très robuste fabriquée en Strongall.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Gilles Mercier - 2 semaines
Chez VIKO nous avons un 30 pieds de 3.28 m de large à un tarif très concurrentiel et disponible en trois appendices différents. Notre première version de Viko S30 est disponible à moins de 500000 €
Ajouter un commentaire...

Océanis 30.1, la fiche technique

MarqueBénéteau
ArchitectePascal Conq
Longueur hors-tout9.53 m
Longueur de coque8.99
Largeur2.99 m
Tirant d'eau1.88 m
Catégorie CEB
Nombre de passagers6
Déplacement lège3 995 kg
Surface de voilure au près45 m2
Nombre de moteurs maximum1
Carburant130 L
Voir la fiche technique complète du Océanis 30.1
Reportage : Essai de l’Océanis 30.1

Navigation et programme de l’Océanis 30.1, une efficacité par tout type de temps

Positionnement, architecture et design de l’Océanis 30.1, un voilier rapide pour tout faire