La Solo Maître CoQ 2020 aura bien lieu, mais virtuellement

© Breschi / Maitre Coq 2020

Avec la crise sanitaire engendrée par l'épidémie de Coronavirus, toutes les manifestations nautiques et courses au large ont été annulées ou reportées. L'organisation de la Solo Maître Coq a néanmoins de maintenir le départ de la course… qui se courra virtuellement.

Une course via Virtual Regatta

Vendredi dernier — nous étions le 13 mars 2020 — les organisateurs de la Solo Maître CoQ, première course du calendrier Figaro Bénéteau, annonçaient son rapport. Pour autant, après réflexion, et devant la déception des skippers, l'organisation de course a décidé que cette dernière aurait bien lieu, mais de manière virtuelle.

"L'annonce du report de la course a naturellement été bien comprise par l'ensemble des Figaristes, mais la déception a évidemment été palpable. Les uns et les autres avaient forcément très envie d'en découdre après deux mois exclusivement consacrés aux entraînements. C'est en ce sens que nous avons décidé, en collaboration avec Virtual Regatta, de cultiver la fête et de leur proposer de se confronter malgré tout", explique Marc Chopin, Président du club Les Sables-d’Olonne Vendée Course au large, organisateur de la Solo Maître CoQ

Ainsi, ce jeudi 19 mars à 13 mars, les 27 skippers engagés pourront prendre le départ de la grande course de la compétition. Depuis leur ordinateur, les marins prendront le départ des Sables-d'Olonne pour une boucle de 340 milles via l'île de Ré, Belle-Île, le plateau de Rochebonne et la bouée Houlographe située au large du Cap Ferret.

Pour ce parcours identique à celui de l'année dernière, les skippers seront équipés du pack "toutes options" sous leur nom de course habituel.

Le grand public invité à participer

Le public pourra naviguer aux côtés de ces navigateurs professionnels et tenter de rivaliser aux côtés des Figaristes émérites. Il y aura donc deux classements, un premier réservé aux professionnels et un deuxième général. Denis Hugues, directeur de course, sera également de la partie.

Une initiative intéressante

Au vu des interviews des Figaristes, cette initiative a été bien reçue et s'avère très bonne pour réunir tout le monde.

"Par le passé, j’ai beaucoup joué à Virtual Regatta. J’ai notamment participé aux Vendée Globe 2008 puis 2012. Plus récemment j’ai pris part au prologue de la Transat Jacques Vabre et c’était vraiment sympa. Je trouve que c’est une super idée de proposer de faire la grande course de cette Solo Maître CoQ, surtout en cette période. Ça va être très sympa même si je pense que l’on va avoir du mal à lutter contre les vrais spécialistes de l’exercice virtuel. Les circonstances font que le grand public va se confronter directement à nous. Ça ne peut être qu’amusant pour tout le monde" explique Achille Nebout (BeGreen Ocean).

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) : "L'an dernier, au moment de la Solitaire du Figaro, on a été tout un petit groupe à avoir débuté des parties sur Virtual Regatta. On a trouvé ça marrant de se "fighter" entre copains et on continue désormais de le faire régulièrement. C’est une super idée de la part des organisateurs de la Solo Maître CoQ de nous proposer de jouer sur la grande course. Ça va permettre de revoir des schémas de base et de partager de bons moments avec les autres, les embruns en moins. On sait néanmoins qu’on va avoir du fil à retordre avec les joueurs très spécialisés qui cherchent et trouvent les algorithmes de polaires et de routages, mais en ce qui me concerne, je vais participer avant tout pour le plaisir."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...