J'ai testé... / Nourriture lyophilisée ou appertisée, le comparatif en image

En mer, et notamment en course, rien de plus simple que de manger des plats préparés. Et pour ça, on a le choix entre de la nourriture lyophilisée et appertisée. Nous avons testé pour vous ces deux repas, affectionnés des marins.

Lorsque l'on régate — que ce soit en amateur ou en tant que professionnel — rares sont les moments où l'on a le temps de se mitonner de bons petits plats. Or, la nourriture est à la fois importante pour la forme physique, mais aussi pour le moral. Il existe donc un moyen rapide de bien manger, gustativement et caloriquement : les plats tout préparés vendus notamment par l'entreprise Lyophilise&Co, qui s'est spécialisée dans le repas lyophilisé et qui fournit la plupart des marins. N'hésitez pas à consulter notre sujet sur la nourriture en course au large.

En navigation — notamment sur les bateaux de course — les équipements de cuisine sont assez rudimentaires et les skippers disposent uniquement d'une bouilloire ou d'un jetboil pour réchauffer leur nourriture. Ils privilégient donc deux types d'aliments déjà cuits, qu'il ne reste plus qu'à réchauffer et, que nous avons testés pour vous : la nourriture lyophilisée et la nourriture appertisée.

La lyophilisation et l'appertisation sont deux méthodes de conservation des aliments, utilisés pour les plats lyophilisés et appertisés. Découvrez leurs différentes méthodes de fabrication.

La fabrication de la nourriture lyophilisée © Real

Nos deux plats

Nous avons choisi un poulet aux lentilles et citron vert de la marque norvégienne Réal Turmat pour le plat lyophilisé et un Poulet tandoori, cajou et pommes de terre pour le plat appertisé de la marque Bocaux & Petits plats.

Le plat lyophilisé à gauche et l'appertisé à droite © Chloé Torterat

L'aspect calorique

Le premier offre une portion de 500 g pour 439 calories et le 2e une portion de 400 g pour 489 calories. L'apport nutritionnel offert par le plat apertisé et donc dans ce cas plus important.

Le plat lyophilisé à gauche et l'appertisé à droite © Chloé Torterat

Quel matériel ?

Pour préparer de la nourriture lyophilisée, il faut la réhydrater avec de l'eau. Il faut donc avoir à bord un dessalinisateur pour transformer l'eau de mer en eau douce ou des bouteilles d'eau en nombre.

Ouvrir le sachet pour découvrir la nourriture déshydratée du plat lyophilisée © Chloé Torterat

Pour le sachet d'appertisé, il faudra simplement de faire chauffer le sachet au bain-marie ou dans un système autochauffant. Il faut donc avoir un bord un réchaud ou un moyen de réchauffer son plat.

Ajoutez l'eau dans le lyophilisé et réchauffer l'appertisé © Chloé Torterat

La préparation

S'il est indiqué en anglais sur le sachet du plat lyophilisé, on trouve néanmoins une méthode préparation, à la différence du plat appertisé.

Laissez gonfler la nourriture lyophilisée en refermant le sachet © Chloé Torterat

Pour le lyophilisé, il suffit de faire bouillir de l'eau et de remplir le sachet comme indiqué. N'hésitez pas à rajouter plus d'eau qu'indiqué pour avoir une meilleure consistance et une cuillère d'huile d'olive pour une meilleure digestion.

Ajoutez une cuillère d'huile d'olive © Chloé Torterat

Il faut ensuite patienter entre dix et quinze minutes pour que la nourriture s'hydrate et cuise. Pensez à bien mélanger pour que l'eau pénètre partout. Attention à tenir le sachet par le haut pour ne pas se bruler.

Mélangez de temps à autre pour bien hydrater toute la nourriture © Chloé Torterat

Pour l'appertisé, il faudra d'abord faire bouillir de l'eau dans une casserole par exemple et plonger le sachet fermé dans l'eau bouillante pour le réchauffer. Comptez entre quinze et vingt minutes pour déguster un plat chaud.

Le plat appertisé demande moins de préparation et de temps de cuisson © Chloé Torterat

Consistance visuelle et goût

Si la consistance visuelle du plat lyophilisé n'est pas particulièrement attirante, l'odeur est plutôt agréable. Pour le plat appertisé, c'est l'inverse, on distingue les morceaux de viande et les noix de cajou, mais l'odeur est neutre.

Au goût, il n'y a pas photo. Le plat lyophilisé n'est pas mauvais (loin de là), mais la texture s'apparente à une sorte de bouilli. Il n'y a pas de mâche et c'est assez difficile de retrouver la texture et le goût des aliments.

Pour l'appertisé, la mâche est consistante, les aliments savoureux et fondants.

Le plat apertisé à gauche et le plat lyophilisé à droite © Chloé Torterat

Et vous, quel est votre avis ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Sébastien Decourtye - 2 mois
Bonjour, Votre article est intéressant. Etant dans le domaine de la lyophilisation depuis 20 ans, les plats lyophilisés sont très bon si le plat frais est très bon. Sur votre exemple , il y a trop de sauce ou trop d'eau ce qui fait une bouillie. La société Lyophilise&Co est un revendeur, il ne fabrique rien. Il faut prendre un grand chez pour faire les préparations et une entreprise comme la nôtre pour la lyophilisation. Ensuite vous pourrait comparer. Bien à vous. SD.
Ajouter un commentaire...