Changement de cap pour Macif et François Gabart, arrêt du sponsoring Ultim

© .Curutchet-ALéA / disobey. / Macif

Après 10 années de fructueuse collaboration, le groupe Macif annonce son retrait du circuit Ultim. C'est un coup dur pour François Gabart, qui construit actuellement un nouveau trimaran géant au sein de son entreprise Mer Concept, basée à Concarneau.

Retrait du circuit Ultim

C'est la fin d'un partenariat de longue date pour François Gabart et le Groupe Macif. En effet, ce dernier a décidé de se retirer du circuit Ultime et de se concentrer sur ses autres sponsorings en IMOCA (Apivia de Charlie Dalin) et en Figaro Bénéteau avec le programme Skipper Macif.

"Nous avons pris la décision de mettre fin au programme Ultim et de tourner une page dans le partenariat qui nous lie à François Gabart depuis maintenant 10 ans. Cette période, jalonnée de victoires et de records aura permis au plus grand nombre de vivre des moments d'une rare intensité. De belles aventures sont encore à venir sur les circuits IMOCA et Figaro" explique Pascal Michard, Président du groupe Macif.

Construction assurée pour le nouvel Ultim

Si François Gabart comprend et accepte cette décision, cela reste néanmoins "un moment difficile" à vivre pour le navigateur professionnel. "J'ai vécu des moments assez extraordinaires avec la Macif, mais nous avons plein d'atouts pour rebondir. Nous construisons un nouveau bateau qui sera mis à l'eau en juin 2021 et l'on va tout faire pour naviguer sous de nouvelles couleurs."

En effet, les deux partenaires avaient lancé la construction d'un nouvel Ultime, dont comble de l'ironie, la coque centrale est arrivée dans le hangar concarnois de Mer Concept, le jour de l'annonce du retrait du Groupe Macif aux côtés de François Gabart.

Pour autant, la construction du bateau est assurée pour le compte de la Macif, qui en est l'armateur. "Nous avons le budget pour assurer la construction et les tests en mer après la mise à l'eau. On a bien sûr la possibilité de le vendre à d'autres structures, mais je ne le souhaite pas. J'aimerais racheter ce bateau et aller au bout de la construction, mais ce n'est pas possible pour notre structure. Je l'ai construit à mon image et ce sera un véritable bateau volant, qui volera encore plus vite et encore plus tôt" explique le skipper.

François Gabart sur la coque centrale de son nouveau trimaran Ultime @ Alexis Courcoux
François Gabart sur la coque centrale de son nouveau trimaran Ultime @ Alexis Courcoux

Une envie forte de naviguer

Après une période de repos en février dernier — François Gabart avait été remplacé au pied levé par Pascal Bidégorry — le marin a plus que jamais envie de reprendre la mer. "Mon envie de naviguer sur ces bateaux Ultimes est intacte, voire même encore plus forte après cette période de confinement. On a prévu un tour du monde en équipage quelques mois après la mise à l'eau. C'est un chamboulement brutal, mais on va se réadapter et reconstruire ce projet d'une manière différente. C'est un bateau fabuleux et j'ai vraiment envie de naviguer avec ce bateau et de continuer à naviguer le plus rapidement possible. Je pense d'ailleurs être le plus à même pour faire performer ce nouveau bateau, mais pour ça j'ai besoin de trouver un ou des nouveaux partenaires."

François Gabart recherche donc un acheteur — mécène, armateur, sponsors… – pour "que ce bateau continue de briller." Et d'ajouter " j'ai vraiment envie de naviguer sur ces bateaux magnifiques. De voler autour de la planète sur ces bateaux-là. L'envie est toujours là et forte, voir encore plus forte et je vais tout faire pour y arriver."

François Gabart dans son hangar de MerConcept @ Alexis Courcoux
François Gabart dans son hangar de MerConcept @ Alexis Courcoux

L'ex-trimaran Macif est à vendre

En parallèle, l'ancien trimaran Macif est à vendre à un prix très attractif, même si le marin n'est pas en mesure de donner un montant précis. Il se tient disponible avec son équipe pour naviguer et accompagner une équipe ou un équipage dans la prise en main du bateau.

Naviguer sur d'autres supports

"Je n'ai qu'une envie, c'est d'être sur l'eau !" François Gabart espère que le champ des possibles s'ouvre pour lui offrir de nouvelles opportunités. "Je me réinvente pour naviguer sur d'autres supports dans les semaines ou mois qui viennent. J'ai envie depuis toujours de naviguer sur ces bateaux alors je ronge mon frein. J'aurais la possibilité de naviguer sur Apivia avec Charlie Dalin et d'accompagner Erwan et Pierre en Figaro, et donc de naviguer les prochaines semaines."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...