La Solo Maître Coq 2020 signe le retour des épreuves de course au large

© Christophe Breschi

Initialement prévue du 13 au 22 mars 2020, la 17e édition de la Solo Maître Coq — épreuve réservée aux Figaro Bénéteau — se déroulera finalement du 24 au 28 juin. Son format a cependant été modifié pour répondre aux règles imposées par les mesures sanitaires liées au Covid-19.

Report validé pour la Solo Maître Coq 2020

Les Figaristes vont de nouveau pouvoir s'adonner à la compétition. L'organisation Les Sables d'Olonne Vendée Course au Large avait annoncé vouloir reprogrammer l'épreuve à une date ultérieure, la compétition étant programmée pour le 13 mars dernier. Et c'est chose faite. En collaboration avec la Fédération Française de Voile et les autorités compétentes, la course a été reprogrammée du 24 au 28 juin.

Cette course de 340 milles entre Belle-Île, l'île d'Yeu et l'île de Ré va permettre à 30 skippers de se jauger après une longue période d'inactivité. Le départ est programmé le 25 juin à 13 heures au large des Sables-d'Olonne. Tous sont impatients de faire fumer les étraves, à commencer par Xavier Macaire, tenant du titre et local de l'étape, qui compte bien rejoindre Nicolas Lunve, dans le club très fermé des doubles vainqueurs de la Solo Maître Coq.

"La situation épidémique semble s'améliorer nettement et je tire mon chapeau aux organisateurs et à tous ceux qui se sont battus pour que l'épreuve ait finalement lieu. Si son format a été modifié pour des raisons de sécurité, on se prépare malgré tout à une belle course qui s'apparente beaucoup à une étape de Solitaire du Figaro. C'est hyper intéressant techniquement et hyper bien pour se rôder. Pour ma part, ces derniers mois, j'ai changé certaines voiles et j'ai de nouveaux réglages. J'ai très envie de tester tout ça en situation. Mon objectif est effectivement de réaliser le doublé mais c'est toujours très dur dans notre discipline, car le niveau est hyper relevé et sur chaque course, une dizaine de concurrents peut prétendre à la victoire. Pour gagner, il faut donc être en forme, s'engager sur la stratégie et avoir une petite part de chance en plus."

Les Figaros Bénéteau au ponton ©​ Christophe Breschi
Les Figaros Bénéteau au ponton ©​ Christophe Breschi

Du beau monde sur la ligne de départ

La concurrence sera rude avec des pointures telles que Yann Eliès (Morbic), Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), Adrien Hardy (Ocean Attitude), Corentin Douguet (NF Habitat) ou Gildas Mahé (Breizh Cola), mais aussi des outsiders redoutables comme Fabien Delahaye (Loubsol), Martin Le Pape (NC), Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), Pierre Leboucher (Guyot environnement), Tom Laperche (Bretagne – CMB Espoir), Loïs Berrehar (Bretagne – CMB Performance), Tanguy Le Turquais (Quéguiner – Kayak), Alan Roberts (Seacat Services), Sam Goodchild (Leyton), Achille Nebout (BeGreen Ocean) ou encore Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020).

Ce sera aussi une première pour de nombreux marins, à l'image de Kévin Bloch (Team Vendée Formation), Kenneth Rumball (RL Sailing), Nils Palmieri (Teamwork), Marc Mallaret (CER Occitanie), Elodie Bonafous (Bretagne – CMB Océane), Robin Follin (Club Nautique Sainte-Maxime), Robin Marais (Ma chance, moi aussi) ou encore Violette Dorange (Devenir). Pour eux, l'enjeu sera double : trouver ses marques sur un nouveau circuit et se qualifier pour la fameuse Solitaire.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...