Arrêt au stand pour l'IMOCA L'Occitane en Provence

Alors qu'il effectuait une navigation de qualification pour la Vendée - Arctique - Les Sables-d'Olonne, dont le départ sera donné le 4 juillet prochain, Armel Tripon a heurté un OFNI, endommageant la coque de son bateau. Le compte à rebours est lancé pour réparer dans les temps.

C'est un coup dur que vit actuellement Armel Tripon, le skipper de l'IMOCA L'Occitane en Provence. Alors qu'il effectuait son parcours de qualification pour la Vendée – Arctique – Les Sables-d'Olonne, dans l'ouest de la Bretagne, son bateau a percuté un OFNI, créant un trou dans la coque et une voie d'eau à bord.

Le parcours de qualification pour la Vendée - Arctique - Les Sablesd'Olonne
Le parcours de qualification pour la Vendée - Arctique - Les Sablesd'Olonne

Si le skipper a ramené son bateau à bon port, c'est une véritable course contre la montre que s'apprête à vivre le chantier Black Pepper Yachts pour réparer le bateau. En effet, pour prendre le départ du Vendée Globe 2020, il est impératif pour Armel Tripon de se qualifier sur la Vendée Arctique Les Sables-d'Olonne. En effet pour participer au tour du monde en solitaire, le navigateur doit courir et terminer l'équivalent d'une transat en solitaire, et donc forcément participer à une course. Or les courses ayant été annulées en raison de la crise sanitaire, il ne lui reste plus que cette dernière pour décrocher son inscription.

Avec un départ prévu le 4 juillet prochain, soit dans un peu plus de 11 jours, il va falloir mettre les bouchées doubles.

L'impact de l'OFNI sur L'Occitane en Provence
L'impact de l'OFNI sur L'Occitane en Provence

"Dans le courant du week-end dernier, Armel Tripon à la barre de l'Imoca L'Occitane en Provence a heurté un objet flottant alors qu'il effectuait dans l'ouest de la Bretagne son parcours de qualification pour la course Vendée — Arctique - Les Sables-d'Olonne dont le départ est prévu dans 10 jours, le 4 juillet prochain.

Cette course étant qualifiante pour le Vendée Globe et malgré d'importants dégâts à l'avant du bateau et sur le safran tribord, j'ai pris la décision en accord avec Reinold Geiger, Président du Groupe L'Occitane, de sortir le bateau de l'eau aujourd'hui afin d'effectuer les réparations nécessaires pour qu'il puisse prendre le départ le 4 juillet comme prévu et en toute sécurité.

Bien entendu, toutes les énergies et compétences sont mobilisées autour de ce challenge qui, il y a quelques heures encore, nous semblait insurmontable vu le temps imparti" explique Michel de Franssu, dirigeant de Black Pepper Yachts.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...