Un nouveau format pour les Voiles de Saint-Tropez 2020

© Gilles Martin-Raget

En 2020, les Voiles de Saint-Tropez ne se dérouleront pas sur une semaine, mais bien sur deux, proposant deux évènements en un en fonction du type de bateau.

Un évènement organisé sur deux semaines

Jusqu'à alors organisé sur une semaine de compétition, les Voiles de Saint-Tropez se dérouleront en 2020 du samedi 26 septembre au vendredi 9 octobre. Auparavant, les régates se déroulaient par rond – c'est-à-dire par catégorie de bateaux – dans des lieux différents : les Classiques dans le golfe de Saint-Tropez, les modernes aux Salins et les Maxis Yachts du côté de Pampelonne.

Désormais, les régates se dérouleront sur deux semaines, mais toujours pas catégories de bateaux, et toutes devant Saint-Tropez. Ainsi, les bateaux dont la taille est inférieure à 20 m (jusqu'à 24 m pour certains) navigueront la première semaine et les bateaux dont la longueur dépasse 20 m régateront la 2e semaine. Dans les deux groupes, on retrouvera à la fois des bateaux classiques et des bateaux modernes.

"L'idée de couper la flotte en deux, c'est d'abord d'avoir de meilleures possibilités d'accueil dans le port de Saint-Tropez. Habituellement, 300 bateaux participent aux Voiles de Saint-Tropez, mais seulement 100 à 150 bateaux peuvent s'amarrer au port. En étalant la flotte, on va pouvoir mieux accueillir les voiliers. Ça va également nous permettre de redonner les départs devant Saint-Tropez" nous explique Maguelonne Turcat.

Les voiles de saint-Tropez © Gilles Martin-Raget
Les voiles de saint-Tropez © Gilles Martin-Raget

Deux régates pour deux catégories de bateaux

Régater sur deux semaines n'est pas une nouveauté, puisqu'aux origines de la course – La Nioulargue — les régates de Maxi se déroulaient en dehors du reste de la course. Ce nouveau format permettra aussi d'améliorer les parcours en fonction du potentiel des bateaux et d'éviter que les routes des très grands croisent ceux des plus petits (qui font quand même 18 m de long). Les Affaires Maritimes ont également demandé à l'organisation de réduire le périmètre de Pampelonne, en raison des nouvelles zones de mouillage.

"En première semaine, le programme sur l'eau est inchangé pour les bateaux jusqu'à 20 mètres environ — il peut y avoir des exceptions en fonction des classes et/ou des vitesses du bateau, et en deuxième semaine les bateaux modernes et traditions les plus grands et les plus véloces seront regroupés pour permettre de faire des parcours plus adaptés à leurs tailles et à leurs vitesses. Pour les classiques, les bateaux qui étaient en Grand Tradition dont la plupart dépassent allègrement les 25 mètres seront accueillis en deuxième semaine, comme le seront la classe des Schooners — les grandes goélettes. Chez les modernes, les maxis yachts typés course au-delà de 18 m seront également inscrits la deuxième semaine" détaille Georges Korhel, le Principal Race Officer

La première semaine, les modernes auront 5 jours de régates à partir du lundi. Les Traditions débuteront les courses le mardi 29, la journée du jeudi étant réservée aux Défis. La remise des prix aura lieu, quant à elle le samedi 3 octobre au soir au lieu du dimanche matin.

Les concurrents de la première semaine devront quitter le port avant le dimanche 4 octobre midi pour laisser la place aux concurrents de la deuxième semaine, qui pourront arriver jusqu'au lundi soir. Cette régate baptisée "Voiles Super Boats" accueillera les plus grandes unités (Wally, IRCA, Maxi yachts, Grands Traditions, grandes Goélettes), qui auront 4 jours de régate avant la remise des prix programmée le vendredi 9 octobre au soir.

L'esprit des voiles impacté ?

Avec la scission de la flotte, que va devenir le si célèbre "esprit des Voiles de Saint-Trop'" ? L'organisation attend jusqu'à 200 bateaux la première semaine et environ 50 unités la deuxième. Tous ne pourront plus s'amuser ensemble à terre, séparés dans deux groupes différents.

Pierre Roinson, régatier et nouveau président de la société nautique de Saint-Tropez.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...