Route du Rhum 2014 - Gilles Lamiré décroche la 3ème place du podium des Multi50

© Nicolas Derne / AFP

Gilles Lamiré, petit dernier de la classe Multi50, a racheté son trimaran en 2013, qui n'est autre que celui à bord duquel Lionel Lemonchois avait remporté l'édition du Rhum en 2010. Pour cette 3ème participation, celui qui souhaitait être dans le tiercé de la classe a tenu son pari !

Ce samedi 15 novembre à 00 h 44 min 37 secondes, Gilles Lamiré a franchi la ligne d'arrivée de Pointe-à-Pitre décrochant la troisième place du podium des Multi50. Le skipper de Rennes Métropole – Saint Malo Agglomération aura donc passé 12 jours 10 heures 44 minutes et 37 secondes en mer, réalisant un parcours de 4 460 milles et navigant à une vitesse moyenne de 11,86 nœuds. Cette 3ème participation à la Route du Rhum a été plus que concluante pour Gilles qui a su gérer, avec brio, les nombreuses avaries qui lui sont tombées dessus. C'est une belle récompense pour celui qui a récemment intégré la classe Multi50 et qui vient de terminer 3ème de la Transat Jacques Vabre en 2013.

À son arrivée en Guadeloupe, il a confié "Je suis très content car j'ai été au contact avec les deux premiers. Mais Yves m'a mis une grosse pression. Ça fait 3 jours que je navigue avec 1 ris dans la grand-voile. J'ai failli chavirer et le bas de la grand-voile s'est déchiré. On savait que ça allait être serré. J'ai navigué diminué mais avec Karine Fauconnier (au routage), on a fait un super-boulot. On a été dans le match, ça a été super. J'ai bien géré mon sommeil, mon rythme, je suis nickel. Autant, il y a 4 ans, j'étais arrivé cramé. Là, ça va. Et puis j'avais la niaque. Même si j'ai douté. Je doute tout le temps, en fait et hier, je pensais même que c'était cuit. Mon gennaker aussi était en train de se déchirer. Il était temps que j'arrive. La Route du Rhum, c'est un truc de fous. Tous les 4 ans, c'est encore mieux. À chaque fois, on monte le niveau, que ce soit à Saint-Malo ou en Guadeloupe. Je suis heureux de participer à ces moments dans la vie. Ce sont des moments forts, pour les acteurs comme pour les spectateurs. J'ai un parcours particulier par rapport aux autres skippers professionnels. Je suis admiratif d'eux et maintenant, je suis au contact avec eux. Je me suis étonné sur cette Route du Rhum – Destination Guadeloupe. C'est bien parce que j'en ai un peu marre d'avoir cette image d'amateur qui me colle à la peau. Même si je cultive ma différence, j'applique une méthode professionnelle. Et le bateau est un super bateau. Il est extraordinaire. J'ai été au taquet toute la course. J'ai dû planter une dizaine de fois et j'ai souvent dû choquer en grand le gennaker. En Multi, si on attaque, on se fait peur."

Plus d'articles sur les chaînes :

Guadeloupe
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...