Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Le Pavillon National

Le Pavillon National est un pavillon obligatoire et doit être installé à l'arrière du bateau, où sur le mât d'artimon.

Le

Il est obligatoire et doit se fixer sur le haut du mât d'artimon, mais les voiliers étant généralement équipés que d'un seul mât, on le fixe donc à l'arrière du bateau, sur une hampe ou un mâtereau spécifique, légèrement incliné vers l'arrière. Il doit être fixé sur une drisse pour être levé en cas de salut. "Peu de personnes le savent, mais le Pavillon national doit être fixé de sorte que quand il n'y a pas de vent, la toile doit affleurer l'eau", nous explique Jean-Pierre Clech, membre du Conseil d'Administration du Marin Breton. Il doit donc être proportionnel à la taille du bateau et être le plus grand à bord. Il est obligatoire, car le bateau est une portion du territoire national et se doit donc d’être aux couleurs de son pays pour signaler son appartenance à celui-ci.

Pour l'anecdote, sachez que le commandant de bord et le seul maitre à bord et possède toutes les capacités, y compris de faire régner l'ordre sur le bateau par la force, nous explique Jean-Pierre Clech. 

Autre obligation, le Pavillon National doit respecter une certaine proportion de couleur : le bleu doit occuper 30 % de la largeur, le blanc 33 % et le rouge 37 %. Ces proportions sont ainsi définies, car quand le pavillon flotte au vent, il faut respecter une répartition égale des trois couleurs, car le bleu se voit plus que le rouge puisqu'il est attaché au mâtereau.

Sachez qu'il est très rare que les plaisanciers arborent un drapeau de taille convenable, respectant les proportions. La plupart des drapeaux nationaux sont ceux utilisés pour les mairies et non pas pour les bateaux.

Réglementation : Dans la nouvelle Division 240, qui entrera en vigueur le 1er mai prochain, il est stipulé que le pavillon national doit être porté dans les eaux internationales (ça ne l'était pas avant) ainsi que les dimanches, les jours fériés et les fêtes légales, lorsqu'il y a quelqu'un à bord. Quand le bateau n'est plus occupé, on doit ramasser son pavillon. Enfin, il doit être hissé au lever du jour (8 h) et ce jusqu'à 20 h ou au coucher du soleil. En mer, il est obligatoirement hissé pour identifier le bateau, c'est-à-dire, aux entrées et sorties de port et en vue de bâtiment de guerre, de navires français ou étrangers, de bâtiment de surveillance ou de police maritime.

Crédit : flickr.com/photos/eric-p

Reportage : Etiquette navale

Pavillon National, Pavillon Breton, lequel arborer ?

Le Pavillon Gwenn-ha-Du

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Jean-Louis Barbedienne 25 Février 2015
Excellent article, mais les sources sont bonnes, n'est ce pas Jean Pierre.

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO