Le défi d'Yvan Bourgnon - Le skipper reprendra la mer fin mars

Yvan Bourgnon a commencé le 1er tour du monde en voilier non habitable en automne 2013. Après un échouage, au Sri Lanka, en août dernier, il est obligé de réparer son bateau. C'est dorénavant chose faite et il s'apprête à reprendre la mer fin mars du Sri Lanka pour boucler son parcours.

Yvan Bourgnon est un skipper français, vainqueur d'un triplé en 1995 : Mini-Fastnet, Transgascogne et Mini-Transat. En 1997, il remporte avec son frère la Transat Jacques Vabre. En 2006, il bat le record des 24 heures, parcourant 610 milles.

En octobre 2013, le skipper habitué des courses au large décidé de se lancer dans un nouveau défi : réaliser le 1er tour du monde en voilier non habitable. C'est à bord d'un catamaran de course de 6 mètres de long, sans assistance et sans GPS, que le courageux marin a décidé de parcours 50 000 km. Il explique "Fort de ma longue expérience du large avec les plus grands multicoques et de la régate en catamaran de sport depuis des années, j'ai souhaité conjuguer les deux dans un défi unique. C'est en franchissant le Cap Horn, en catamaran de sport en janvier 2012, par 100 km/h de vent que j'ai compris que cette folie pouvait être possible…"

Il prend le départ des Sables-d'Olonne le 13 octobre et fait face à deux chavirages en Atlantique. 3 semaines après, il arrive néanmoins à rejoindre les côtes de la Martinique, peu avant Noel. Direction ensuite le Pacifique, via le Canal de Panama, en février 2014. Il arrive à Tahiti en avril avant de reprendre son périple des Samoa aux iles Fidji, en passant par Vanuatu et Bali en juillet. Le 1er aout 2014, alors qu'Yvan Bourgnon a bouclé les ¾ de son parcours, il se trouve à proximité du port de Galle au Sri Lanka. S'accordant un repos, son bateau est alors pris dans des vagues de surf et il se retrouve éjecté. Il réussit à remonter à bord de son catamaran avant que celui-ci ne s'échoue sur les rochers.

© Jean Capdevielle
© Jean Capdevielle

Yvan Bourgnon ne s'est pas laissé abattre pour autant et a mené une recherche de partenaires et nouvelle campagne de crowfunding qui s'est avérée très lucrative. 328 contributeurs ont permis au marin de reconstruire son bateau chez Shoreteam et V1D2 à Caen.

Finaliser son tour du monde

Yvan Bourgnon devrait reprendre la mer, entre le 20 et le 25 mars et finaliser son tour du monde. Il partira du Sri Lanka pour rejoindre Djibouti début avril. "La remontée du Golfe d'Aden sera délicate, il s'agit là en effet d'une zone sensible, notamment à la piraterie." Il remontera ensuite la mer Rouge pour rallier le canal de Suez et fera escale en Sicile et à Lisbonne. Enfin, il arrivera à Ouistreham Riva-Bella au mois de juin.

© Jean Capdevielle - L'espace qui lui sert de lit

50 000 km et 27 escales

Yvan Bourgnon aura en tout parcouru 50 000 km et réalisé 27 escales. Il aura réalisé 2 grandes traversées, l'Atlantique- reliant les Canaries à la Guadeloupe – et le Pacifique – des Iles Galapagos aux Iles Marquises. Après une escale technique au Sri Lanka, Yvan reprendra la mer en mars pour rejoindre les côtes normandes en juin. Ce sera la 1re fois qu'un marin réalise un tour du monde sur un petit bateau de course en utilisant les techniques de navigation d'avant (sextant).

La Louloute 2, le catamaran d'Yvan Bourgnon

Pour réaliser la première partie de son tour du monde, Yvan Bourgnon a fait construire la Louloute. Après son échouage au Sri Lanka, il a fallu plus de 2000 heures de travail, réparties sur 3 chantiers différents – Normandie, Bretagne et Sri Lanka – pour réparer Louloute, devenue Louloute 2.

Ce catamaran de sport a une longueur de 6,20 mètres pour 400 kg à vide et possède 2 places sans habitacle. Des changements ont été apportés sur cette 2e version. "Nous avons cherché à optimiser le bateau, le rendre plus léger en sortie de chantier pour pouvoir le charger avec plus de matériel en cas de réparations."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...