Un phare, c'est quoi ?

Le Phare des Pierres Noires dans le Finistère © Brestitude

Les phares sont des éléments de signalisation maritime, mais ils font également partie du paysage maritime traditionnel et sont devenus des éléments du patrimoine français. Voici ce qu'est un phare.

Aujourd'hui, avec la technologie (GPS, électronique de bord), les grands phares d'atterrissage ne sont plus indispensables. Utilisés pour situer la terre il y a encore quelques années, ils ont aujourd'hui une fonction patrimoniale, mais servent également de support d'antennes-relais pour les réseaux de communication maritimes civils ou de défense, notamment des centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS).

Les phares et les feux de guidage de plus petite dimension sont eux, toujours utiles pour orienter les navires dans les entrées de port ou les zones de navigation dangereuse.

Un phare (du latin pharus et du grec pharos) est "une tour élevée portant un puissant foyer de lumière pour guider les navires pendant la nuit et placés sous la surveillance d'un personnel de garde. Sans surveillance, il s'agit alors d'un feu" est la définition donnée par le Larousse.

Les phares font partie du patrimoine français. Ainsi, il est défini par le Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie comme "une tour édifiée sur une côte, sur un îlot ou à l'entrée d'un port, surmontée d'une source lumineuse puissante, servant à guider la navigation maritime pendant la nuit."

Le phare d'Alexandrie, l'ancêtre des phares

Le mot phare vient de Pharos, île située au large d'Alexandrie, en Égypte, sur laquelle Ptolémée Ier fit construire un phare immense, au début du IIIe siècle av. J.-C.. Le phare d'Alexandrie était considéré comme la septième merveille du monde, et surtout le plus haut phare du monde, si l'on en croit les historiens et archéologues. Il mesurait plus de 100 mètres de haut et on pouvait le voir à une distance de 50 km. À titre de comparaison, le plus haut phare d'Europe est actuellement celui de l'île Vierge, qui mesure 82,50 m. Le phare d'Alexandrie disparu totalement au XIVe siècle à cause de plusieurs tremblements de terre.

Le phare d'Alexandrie imprimé sur un timbre Hongrois vers 1980 (copyright : Sergey Gorodenskiy)

Attention, ne pas confondre le phare et le feu

Le phare appartient à la catégorie des Établissements de Signalisation Maritime (ESM) qui sont des dispositifs visuels, sonores ou radioélectriques qui aident les bateaux à se positionner. Ce bâtiment administratif doit répondre à au moins 3 des 4 critères suivants :

  • Fonction d'atterrissage
  • Hauteur au-dessus du sol de plus de 20 m
  • Portée supérieure à 20 milles
  • Ensemble bâti, en particulier des logements de gardiens.

Par définition, les feux sont des bâtiments qui ne répondent qu'à un ou deux de ces critères.

Un feu de port sur la jetée
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Reportage : Phares

Phare du Petit Minou marque l'entrée de la rade de Brest

Combien trouve-t-on de phares en France ?