L'ABC de l'essuie-glace sur un bateau à moteur ?

L’essuie-glace devient incontournable sur un bateau à moteur dès que l’on dispose d’une timonerie. En effet, les embruns que soulève la coque viennent rapidement s’écraser sur le pare-brise si le vent se lève.

La mécanique d’un essuie-glace pour bateau est assez simple. Installer ou changer un essuie-glace demande de vérifier de vérifier quelques points que nous allons passer en revue.


Quand c'est rouillé faut changer !

Manuel ou motorisé ?

Un essuie-glace manuel se manie depuis l’intérieur à l’aide d’une poignée. L’essuie-glace bouge au rythme de vos mouvements de main. C’est basique, mais ça a l’avantage de ne pas tomber en panne ! Et surtout, c’est 2 fois moins cher qu’un modèle motorisé. Un modèle qui sera aussi apprécié sur un bateau n’a pas de batterie à bord. Pour les bateaux mieux équipés, le modèle motorisé est beaucoup plus confortable.

Retour automatique à l’arrêt ?

Suivant la construction du moteur de l’essuie-glace, celui-ci peut s’arrêter dans n’importe quelle position ou bien revenir au point de départ lorsque l’on coupe son alimentation (avec l’interrupteur au tableau de bord). C’est parfois embêtant d’avoir un balai d’essuie-glace au milieu du pare-brise quand on aimerait le voir sur le côté.

Une ou deux vitesses ?

Ici c’est comme au volant de votre voiture : essuie-glace sur vitesse 1 ou sur vitesse 2 ? Certains moteurs ont une double alimentation (3 fils) qui permet de gérer ces 2 vitesses. Pour être francs, nous ne voyons pas vraiment l'intérêt d'une seconde vitesse. Si elle existe tant mieux, sinon pour nous, ce ne doit pas être un critère bloquant de choix.

Quel angle de balayage ?

Suivant la taille de la vitre, vous devez choisir un angle de balayage. Il est réglable sur certains moteurs, ou bien fixe en fonction du modèle. Les balayages vont de 45° à 180°. On prend un balayage étroit pour les petites surfaces vitrées.

Quelle longueur pour l'axe du moteur ?

Le moteur est installé dans la cabine, l'essuie-glace à l'extérieur. Il faut donc que l'axe qui agit sur le bras d'essuie-glace soit assez long pour traverser la cloison qui supporte le moteur. Les longueurs d'axe vont de 38 à 65 mm. À bien vérifier son montage avant d'acheter. À noter que souvent l'essuie-glace de bateau (contrairement à ceux de la voiture) est fixé en haut du pare-brise.

Quelle longueur du bras et du balai ?

La longueur du bras correspond au milieu de l’essuie-glace. La longueur du balai signifie la hauteur de la surface nettoyée.

Bras droit ou pantographe ?

Un bras droit est tout simple. Le balai pivote sur le même axe que le bras. Le bras pantographe est articulé pour permettre au balai de rester toujours dans la même position (souvent verticale). La surface balayée est beaucoup plus large.

Balai pour vitre plane ou courbe ?

Sur les vitres planes, les balais sous forme de raclette suffisent. Si la vitre prend une courbure, il faut un balai qui s’adapte à cette courbe pour que l’ensemble de la vitre soit bien nettoyé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Denis Bejot - 12 Août 2017
J'aurais aimer que l'on me dise en ce qui concerne le remplacement du bras d'essui glace du fait du tres peu de place pour le passage de la main
Ajouter un commentaire...