Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Appel de détresse avec une VHF, comment ça marche ?

En bon plaisancier, vous connaissez le bouton rouge nommé Ditress sur la face avant de leur VHF. Mais comment fonctionne-t-il ? Faut-il le paramétrer ? Découverte sur une VHF Icom.

Le

Toutes les VHF fixes vendues actuellement possèdent aujourd'hui l'ASN, Appel Sélectif Numérique (ou DSC en anglais pour Digital Selective Caling). Ça se caractérise par un bouton rouge en façade nommé Ditress. Mais que se passe-t-il quand on appuie sur ce bouton ? C'est ce que nous vous expliquons aujourd'hui.

Tous les menus sont en anglais. C'est volontairement qu'ils ne sont pas traduits. Comme tous les appareils qui touchent à la sécurité, les menus restent en anglais afin que toutes personnes qui se trouvent confrontées à son utilisation puissent facilement l'utiliser.

Pour émettre une détresse avec une VHF DSC - comme ici sur une Icom IC-M423 G - il suffit d'appuyer plusieurs secondes sur le bouton rouge. Il est masqué par un cache afin de limiter les fausses manipulations.

Un écran indique que l'appel est en attente de validation. Seul le CROSS peut réaliser cette validation. Tant qu'il n'est pas validé ou annulé par vous, il est réémis à intervalle régulier.

Si vous naviguez à proximité, en plus de l'alarme sonore, vous allez vous trouver devant un écran qui indique le nom (ou son numéro MMSI) du bateau qui a émit la détresse, le type de détresse (ici indéfinie), et le temps qui s'est écoulé depuis l'envoie du signal de détresse.

En allant lire les informations, vous pourrez connaître la position (longitude, latitude) du bateau qui émet la détresse et surtout la distance et le cap (range et Bearing) qui sépare de ce bateau.

Ces informations restent toujours consultables dans le journal des appels (Call Log).

La VHF passe automatiquement sur le canal 16 pour pouvoir prendre part aux opérations de sauvetage.

Avant de lancer un appel de détresse, vous pouvez indiquer le type d'avarie que vous avez. Il suffit d'entre dans le menu DSC et de le sélectionner avant d'émettre la détresse :

  • Indéfini
  • Feu ou explosion
  • Voie d'eau
  • Collision
  • Échouage
  • Chavirage
  • Naufrage
  • À la dérive
  • Abandon du bateau
  • Pirate
  • Homme à la mer

Utiliser une VHF ASN pour envoyer un appel de détresse est donc très simple. Tout bon chef de bord devrait expliquer son utilisation à son équipage avant de prendre le large.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Alexandre Jeanne 24 Juin 2016
Juste un oublie de votre part, elle doit etre connecter au GPS pour connettre la position du bateau, si non le cross ne sera pas avec exactitude ou se trouve le bateau et sera obligé de faire une triangulation sur ces antennes relais cordialement

Photos
Voir les 4 photos
Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO