Bénéteau Figaro 3, un foiler produit en grande série

Bénéteau Figaro 3

Aucun dessin et aucune caractéristique précises n'ont encore fuité, mais on en sait un peu plus sur le remplaçant du Figaro.

Bénéteau a profité des pontons du Vendée Globe et de la présence des skippers pour lancer officiellement le remplaçant du Figaro. Réunissant représentants de la classe, organisateur de course, architecte et membres du bureau d'étude, quelques annonces ont été faites à cette occasion.

Depuis 2014, tout ce beau monde s’est vu en réunions hebdomadaires pour définir le voilier qui sera lancé en 2020. Mais surtout le voilier qui devra avoir une durée de vie d'au moins 20 ans…

Après un concours d'architecte remporté par le cabinet VPLP, le prochain Figaro 3 aura des foils. Pour cela le voilier, un peu plus petit que le Figaro 2 mais avec la même longueur de flottaison sera plus léger. Le plan de voilure sera à l'image de ce que l'on retrouve en IMOCA avec un mât reculé sans pataras et une grand-voile élancée avec une corne.

Le cockpit sera simple pour les navigations en solitaire, pensé pour les manœuvres et aussi pour enlever les algues du safran. Côté aménagement, l'intérieur sera entièrement vide (à l'image des IMOCA) toujours en vue de la recherche de poids.

Côté timing, le prototype devrait voir le jour fin 2017 pour assurer la mise au point. La mise en production sera lancée en 2018 avec 50 unités prévues pour la fin 2018. Afin d'assurer une parfaite monotypie, tous les bateaux seront tirés au sort et livrés tous en même temps aux coureurs. Ainsi, tous auront le même temps de préparation et de mise au point. Ces 50 bateaux prendront alors le départ de la Solitaire du Figaro en 2019 à l'occasion de la 50e édition.

Bénéteau a rappelé que les Figaro (le 1 et le 2) ont toujours brillé par leur fiabilité et leur solidité. Le nouveau modèle malgré les avancés technologiques doit répondre aux mêmes attentes.

À cette occasion, Bénéteau a créé le Bénéteau Group Racing Division. Une division qui veut remettre Bénéteau au cœur de la course au large comme à l'époque des First dans les années 80.

Mais ce Figaro à foils préfigure-t-il de nos prochains voiliers de croisière ? Eric Ingouf directeur du bureau d'étude de Bénéteau nous rappelle que la coque du Figaro 1 a servi pour produire l'Océanis 311 et le First 31.7. Alors, pourquoi ne pas faire de même avec ce nouveau Figaro 3 ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Figaro 3, la fiche technique

MarqueBénéteau
ArchitecteVincent Lauriot Prévost
Longueur hors-tout10.85 m
Longueur de coque9.75
Largeur3.47 m
Tirant d'eau2.50 m
Catégorie CEA
Déplacement lège2 900 kg
Surface de voilure au près70 m2
Voir la fiche technique du Figaro 3
Reportage : Figaro Bénéteau 3

Figaro Bénéteau 3, le site de Nantes relancé pour produire le voilier à foil.