Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Exclusif : Le gouvernement impose une taxe à tous les bateaux habitables

Après avoir tenté de mettre en place une taxe de mouillage, le gouvernement revient à la charge avec une taxe de séjour déguisée pour les bateaux de plaisance habitable. Avec pour cible les sites de location entre particuliers.

Poisson d'avril !
Le

Les hôteliers contre la location entre particuliers

Suite aux pressions des lobbies hôteliers, le gouvernement vient de faire passer une loi pour taxer les bateaux habitables. Cette taxe va s'appliquer sur le nombre de couchages. Tous les bateaux de plaisance, à voile ou au moteur seront concernés.

En raison des élections présidentielles et du très probable changement de camp du cabinet ministériel, le gouvernement a décidé de faire passer un Un décret rapidement. Il sera diffusée au Journal Officiel le 9 mai 2017 avec effet immédiat.

D'après les informations en notre possession, les hôteliers se sont plaints de la croissance des locations de bateaux dans les ports. À l'image de leur combat contre les sites de locations entre particuliers type Airbnb, ils cherchent à réglementer le nouvel eldorado des plaisanciers. En effet, les hôteliers estime à 35 millions € annuel la perte due aux pratiques de location entre particuliers. Aujourd'hui les statistiques montrent qu'un plaisancier sur deux utilise les sites de location entre particuliers pour rentabiliser leur bien.

En conséquence, les ports deviennent de véritables hôtels flottants, faisant de l'ombre au parc hôtelier en place.

Taxe sur les couchettes

Chaque couchette sera taxée

La nouvelle taxe va s'appliquer par couchage. Chaque couchette de minimum 50 cm de large par 1,80 m de long sera redevable d'une redevance de 1000 €/an. Une somme qui peut vite être rondelette si l'on additionne toutes les couchettes du bateau…

La Fédération Nautique cherche à contrer cette loi. Mais devant la rapidité d'action du gouvernement qui va bientôt disparaître, elle se trouve bien démunie. Contacté par notre rédaction sur ce dossier, son porte-parole nous a simplement confié : "Tous les membres de la fédération sont vent debout contre le projet. Mais vu que nous ne pouvons pas le faire abroger pour l'instant, nous ne pouvons que conseiller à nos pratiquants de débarquer les coussins de leur bateau en ne gardant que ceux des couchettes absolument indispensables à bord".

Cette consigne risque de voir de drôles de situations avec des pontons encombrés par les coussins des bateaux…

Taxe sur les couchettes

À chacun de déclarer son nombre de couchettes

Mais attention, cela ne vous sauve pas de la taxe. En effet, pour faciliter les calculs, la taxe sera appliquée de manière forfaitaire : un Sun Fizz a 8 couchettes d'origine. Il lui sera appliqué une taxe de 8000 €. Si vous avez débarqué les coussins, à vous de faire les démarches pour le démontrer à l'administration. Des situations qui risquent d'être parfois ubuesques.

Nous ne manquerons pas de suivre ce dossier avec vigilance afin de vous informer au mieux et de vous aider pour prendre les bonnes décisions.

Taxe sur les couchettes

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Martineau Yvan 5 mois
Quel bande de gros .... Le prix de mon petit voilier de promenade soit 4000 euros pour 1 couchette et 2 banquettes. Du raquette ! J'y dors qu'une dix fois par an soit 400 euros la nuit avec une hauteur sous barreau de 1m50. Fini pour moi, la voile à ce prix là.
Rives Robert 5 mois
Heureusement que l'on est le 1er Avril. Merci de me faire rire

Deleffonds Tina 5 mois
Comme par hasard, c 'est aujourd'hui que cela sort !!! Je lirai demain!
Moiraud Regis 5 mois
Terrible et génial !! Je mordais à l'hameçon ! Plus c'est gros, plus nos défenses naturelles sont bernées.
Heljack Jacques 5 mois
Effacez vite ce canular, ils n'y avaient pas encore pensé !!! Et ils seraient capables de le faire !!!
Sire Jacqueline 5 mois
pour un bateau à moteur (270 CV) je viens de payer : 1150 E de taxe de navigation pour 8,40 m ! et ça depuis 7 ans déjà ! mais pas les voiliers!

Siches Oscar 5 mois
The French have been, thanks to their practical experience and knowledge of the nautical world and industry, innovative in rules and regulations. I seems that they are losing their down-to-earth approach with this ruling. I agree that the allowance for pay-per-couchette leads to misuse of the core of yachting meaning, but to generalize wrongdoing is not going to help and only shows the lack of knowledge from the government. Just ban couchette letting.
Collignon Szekely Anne 5 mois
Poisson d'avril!
Lachevre Boulat Maud 5 mois
hahaha... poisson d'avril!!!!
Lenfant Andre 5 mois
C'est un poissond'avril j'espère pour les plaisanciers
Lauzon Réal 5 mois
Dormir par terre ne devrait pas couter trop cher. Et dans un sac vert, encore moins.
Greffier Alain 5 mois
LA NOTE EST TRES SALEE. C'EST EFFARENT OU VA-T-ON S'ARRETER DE TRAIRE LA VACHE !!!

Alix Denis 5 mois
Ha! Ha! Ha! Joli poisson d'Avril !!!
Albertini Claude 5 mois
Une idée de plus de mauvais goût !
Moncada Lydia 5 mois
si ils veulent mettre une taxe ils peuvent aussi donner l'allocation logement

Demey Francis 5 mois
pour un 1er avril.... !!!
Autocash Jean Louis 5 mois
Et le hamac sous la bôme, c'est combien !!!
Bel Jade 3 mois
C'est pas possible ,on nous presse comme des citrons !!! et oui nous ont est solvable!!!
J'espère que cette loi ne soit pas et plus d'actualité ....
Sioux Vincenzo 2 mois
ben il suffit de ne pas payer...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO