Visite de chantier / Le processus de création d'une veste de quart

Les monstres, qui servent à travailler sur les détails de la veste © Bateaux.com

Chez Tribord, c'est Audrey Goulard, ingénieure produit textile voile, qui est en charge du processus de conception de la veste Ocean 900. Elle travaille en collaboration avec les chef de produit, ingénieur, designer, styliste… pour concevoir des prototypes et aboutir au produit fini.

Le processus de développement de produit sur la gamme 900 a débuté après la rédaction du cahier des charges, en octobre 2015. Un bilan des avantages et inconvénients du modèle précédent a été réalisé pour lancer de nouvelles pistes de travail

Les +

Les —

·       Imperméabilité

·       Résistance

·       Complexité de la capuche

·       Manchons

·       Réglages

·       Aspect du composant

·       Intérieur abrasif

Vient ensuite le choix du composant, qui se fait via le bureau des composants, installé à Lille. "On pioche dans notre site de composants (étude du produit, photo pour choisir le composant et sélection du composant). On peut même les mixer, il suffit de bien orienter notre besoin" indique Audrey. Finalement, deux matières ont été retenues pour réaliser deux prototypes.

Après la définition du cahier des charges, place ensuite à l'analyse fonctionnelle. "On schématise les priorités avec le chef de produit, l'ingénieur, la styliste, la patronniste et la prototypiste" explique Audrey.

Les dessins
Les dessins

Il a alors fallu travailler sur deux ateliers différents : le serrage des poignets et l'adoucissement de l'intérieur du col, qui avait tendance à être trop rêche au niveau du visage.

Les stylistes dessinent les produits – ou seulement les éléments à retravaillés — qui sont ensuite prototypés. "On appelle ça des monstres" précise Audrey. Ces monstres permettent de vérifier si l'élément plait et s'il fonctionne. Vient ensuite le travail sur le volume de base, résultant d'un patron qui sera ensuite cousu. "C'est la réalisation du produit brut, juste pour voir la largeur, la longueur et le tombé. C'est comme ça aussi qu'on vérifie la forme : hauteur du col, combien de couches on portera en dessous, la corpulence supportée, le tombé des manches, l'agilité…" précise Audrey. Ce volume de base est ensuite testé par des mannequins types.

Les montres
Les différents volumes de base

Le patronnage, le métier de Chloé

Le patronnage consiste à réaliser la découpe du produit par morceau, en taille de base. "Pour les hommes, on commence par la taille L et après, on effectue la gradation du produit", explique Chloé.

Les patrons des vêtements

Le prototypage, le métier de Marie Christine Bessou

Après avoir déterminé le volume, réalisé le patronnage, on passe au prototype. Le tissu est découpé directement sur place, aux mesures. C'est une coupe automatique qui réalise les découpes, car on peut trouver jusqu'à 160 morceaux par vêtements, notamment les vestes de voile. Au bout de 30 minutes, la veste est découpée.

Vient ensuite l'assemblage à travers deux machines, la piqueuse et l'étanchéité. "Pour monter une veste, il faut deux jours, en comptant l'étanchéité" précise Marie-Christine.

Marie-Christine coud ensemble les différentes parties du prototype
Marie-Christine étanchéifie les coutures
Plus d'articles sur les chaînes :

Pyrénées-Atlantiques
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Veste de quart Tribord

Développer une veste de quart, le cahier des charges

Des tests en situation avant de lancer la production