La trousse de secours médicale maritime pour un bateau

Légalement, il faut une trousse à pharmacie à bord d'un bateau dès que l'on navigue au-delà de 6 milles d'un abri. Mais de quoi se constitue cette trousse ? Et comment l'améliorer ?

Le ministère dont dépend la navigation en mer définit une "dotation obligatoire" pour la trousse médicale de secours. Cette boite à pharmacie de base est obligatoire pour les bateaux qui naviguent dans les zones semi-hauturière et hauturière (plus de 6 milles d'un abri).

Elle est composée des éléments suivants :

  • 1 paquet de 5 compresses de gaze stériles, taille moyenne
  • Chlorhexidine en solution aqueuse unidose 0,05 %
  • 1 coussin hémostatique
  • 1 rouleau de 4 m de bande de crêpe (largeur 10 cm)
  • 1 rouleau de 4 m de bande auto-adhésive (largeur 10 cm)
  • 1 boîte de pansements adhésifs en 3 tailles
  • 4 paires de gants d’examen non stériles
  • 1 couverture de survie

C'est assez "light" il faut l'avouer. C'est pourquoi le texte officiel se termine par cette phrase laconique : "Tout complément de la trousse de secours est laissé à l’initiative du chef de bord".

Constituer sa trousse à Pharmacie tombe donc sous le bon sens. La dotation règlementaire ne suffit pas. Elle sera complétée en fonction de l'équipage (enfants, soins spécifiques, allergies…), du climat, de la zone de navigation (proche ou éloignée des secours)…

N'oubliez pas que, quelle que soit votre zone de navigation, vous pouvez consulter le centre de consultation médicale maritime (CCMM basé à Toulouse) gratuitement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Par VHF (canal 16) ou par téléphone : +33(0)5.34.39.33.33

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...