Multicoque.com
Le multicoque par Bateaux.com
SE CONNECTER

Exclusif : Revivez l'arrivée de l'incroyable record de François Gabart

Ce dimanche 17 décembre 2017, François Gabart pulvérisait le record du Tour du monde en solitaire à bord de Macif en moins de 43 jours. Bateaux.com l'a accompagné à son arrivée à Brest, à bord d'un catamaran spécialement affrété pour l'occasion. Récit…

Arrivée de François Gabart à Brest © Bateaux.com
Le

François Gabart a bouclé son tour du monde en solitaire ce dimanche 17 décembre 2017. Un exploit incroyable, réalisé en 42 jours, 16 heures 40 minutes et 35 secondes. Soit 6 jours 10 heures 23 minutes et 53 secondes de moins que Thomas Coville, qui avait déjà fait un chrono exceptionnel en 2016.

C'est à 2 h 45, au coeur de la nuit, que le skipper a passé la ligne d'arrivée, située entre le Cap Lizard et Ouessant. Mais il fallait attendre le lever du jour pour voir le marin rejoindre le port de Brest. Une arrivée triomphale et impressionnante auquel nous avons pu assister aux avants postes.

8 h 30. Rendez-vous sur le port de Brest à bord du catamaran Nautitech Open 40, d'Erwan, skipper de Catavoile 29. A côté de nous, un autre splendide Ultim' Spindrift 2, en stand-by pour le Trophée Jules Verne. Sur notre cata, nous sommes environ une quinzaine de personnes aux profils bien variés, jeune ou moins jeune (6 ans pour le plus jeune), voileux ou non… Mais avec tous la même envie, rejoindre Macif et l'accompagner jusqu'à son ponton.

Nous voilà partis à sa rencontre, à la sortie du goulet, au large de Camaret. Le temps est au beau fixe, la mer est agréable et on trépigne d'impatience de tomber sur Macif ! A cette heure, nous sommes quasiment seuls à quitter Brest avec un splendide lever de soleil, nous profitons de cette quiétude avant de plonger dans la foule…

C'est alors qu'au loin, nous voyons arriver sur nous ce grand oiseau de carbone bleu et blanc, accompagné d'une foule de semi-rigide et de petits bateaux suiveurs. Rapidement, nous le laissons arriver à notre hauteur avant de nous engouffrer dans son sillage. C'est magique !

Autour de nous, on compte bien 70 bateaux, des embarcations de tous types – et même une pirogue ! —, mais surtout des bateaux à moteur. C'est vraiment impressionnant de voir autant de personnes sur l'eau : vedettes à passager, coque open, voiliers, catamarans, bateaux de pêche… Comme si toute la rade de Brest s'était donné rendez-vous là, pour un bel évènement populaire qui attire les foules ! Sans compter les deux hélicoptères qui nous survolent !

Mais c'est aussi tellement impressionnant de voir Macif naviguer à nos côtés. Nous avions déjà eu l'occasion de mettre pied à bord mais en navigation c'est une autre histoire. Avec son mât de 35 m de haut, pourvu de sa grand-voile qu'il n'a affalé qu'à son arrivée à l'entrée du port, ce géant de 30 m est majestueux, même à basse vitesse. Mais surtout, on se sent tout petit à ses côtés, notamment quand on aperçoit son skipper sur ses filets.

Sur l'eau, les admirateurs et les curieux ne sont pas les seuls puisque se pressent aussi auprès de François Gabart des amis marins comme Samantha Davies et Romain Attanasio ou Michel Desjoyeaux. Mais aussi son routeur, Jean-Yves Bernot, monté à bord dans une grande accolade. L'homme invisible, mais indispensable à la réussite de ce tour du monde ! D'autres skippers - que l'on a récemment pu découvrir sur la Mini Transat, comme Stan Thuret ou Clarisse Cremer, étaient aussi de la fête.

Pendant 2 h, on accompagne le trimaran en remontant le goulet. Un moment empli d'émotion ! Et François Gabart joue le jeu. Il ne quitte rarement le pont – excepté pour rejoindre un semi-rigide à bord duquel se trouve sa famille – et adresse de grands signes de mains aux bateaux alentours.

En abordant le port de Brest, il allume ses feux de détresse et fait le show sous les vivats de la foule ! Les quais sont noirs de monde ! L'arrivée de François Gabart, c'est l'évènement qu'il ne fallait pas louper ce dimanche 17 décembre 2017 ! L'homme vient d'accomplir un exploit, qui ravit autant les navigateurs que le grand public ! L'Abeille Bourbon, le remorqueur de haute mer de la rade, est aussi présente, lançant ses gerbes d'eau pour saluer la performance.

De retour à Brest, vers 11 h, Macif est remorqué par des semi-rigides en marche arrière pour rejoindre son emplacement sur le ponton d'honneur, le quai Malbert, qui héberge habituellement La Recouvrance, amarrée pour l'occasion à côté de Spindrift 2.

Nous assistons ensuite à la remise du Trophée sur une scène installée temporairement sur les quais. La foule est venue nombreuse – plusieurs milliers de personnes – acclamant le nouveau recordman du tour du monde en solitaire. Il salue et remercie, mais voilà, c'est déjà l'heure de rentrer… C'était une belle expérience, vécue au plus près et Bateaux.com espère vous en avoir bien fait profiter !

Crédits photos : Bateaux.com

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO