Le Cigare Rouge, l'histoire d'un voilier hors norme

Dessiné pour prendre le départ du Vendée Globe de 1992, le Cigare Rouge de Jean-Luc Van den Heede a eu une jolie carrière de coureur au large. Abandonné sur le port de La Rochelle depuis 10 ans, il est actuellement en rénovation pour reprendre la mer. Historique de cette jolie carène.

Construit en composite en 1991 pour le skipper Jean-Luc Van den Heede, ce monocoque de 60 pieds entre dans la catégorie IMOCA. Son skipper surnommé VDH, l'avait imaginé avec l'architecte Philippe Harlé pour participer au Vendée Globe 1992/93.

Etroit comme un couloir

Contrairement à la mode en cours à cette époque des bateaux très larges et très puissants, car très toilés, le voilier de VDH est au contraire très étroit et peu toilé. Un dessin reconnaissable qui a immédiatement donné le surnom de Cigare Rouge au voilier. Il a couru le Vendée Globe 92/93 sous le nom de son sponsor Groupe Sofap-Helvim. Avec une largeur de 3,76 m, ce 60 pieds Open se démarquait des luges dessinées par Finot à l'époque (5,80 m de large pour Bagage Supérior !). Pour gagner en raideur, il était équipé de deux ballasts.

Cigare Rouge
Arrivée du Vendée Globe avec la coque très délaminée.

Un premier Vendée Globe en seconde place

Pour son premier Vendée Globe, Groupe Sofap-Helvim au main de VDH termina second en 116 jours. Gréé en yawl (avec un mat d'artimon en arrière du safran) ce voilier avait l'avantage d'être très simple et surtout pas trop puissant ne sollicitant pas trop son skipper et les pilotes automatiques. En contrepartie, son manque d'assise sur l'arrière ne favorise pas le portant et limite les départs au planning.

Un échouage en Australie qui aurait pu mal finir

Toujours aux mains de VDH, ce bateau fit la une des journaux sur une étape du Boc Challenge en 1995 quand VDH exténué par des problèmes électriques qui le privent de pilote automatique se réveille échoué sur une plage en Australie à moins de 60 milles de l'arrivée… Il arrive tout de même à se sortir de ce mauvais pas et à finir l'étape.

Cigare Rouge
Catherine Chabaud à l'arrivée du Vendée Globe

Taillé pour les filles

Puis ce voilier aida les filles à sortir de l'anonymat nautique, puisque c'est toujours avec ce Cigare Rouge que Catherine Chabaud réussit à boucler le Vendée Globe 1996/97. Malgré une dernière place, elle fut la première femme à couper la ligne d'arrivée. Puis ce fut Karen Leibovici qui lui succéda sur cette course en 2004/05 terminant 13e sur 20 participants.

Cigare Rouge
Karen Lebovici à la barre du Cigare Rouge

Tentative de record du tour du monde à l'envers

Entre temps, VDH utilisa le bateau pour tenter le retour du tour du monde à l'envers. Hélas, après le passage du Cap Horn, suite à la rencontre avec un objet flottant, l'étrave commença à se délaminer et à prendre l'eau obligeant le skipper à faire halte au Chili.

Cigare Rouge

À l'abandon à La Rochelle

Depuis 2005, le voilier continua à intéresser des skippers pour prendre part à des courses, mais aucun budget ne fut bouclé et le voilier resta à quai.

Devant les impayés, son propriétaire mauvais payeur se vit obligé d'accepter une vente forcée aux enchères. Jean-Marie Patier, un amateur portant un projet de Route du Rhum devient le nouveau propriétaire.

Les grandes courses du Cigare Rouge

  • Vendée Globe 1992/93 - Jean-Luc Van den Heede – 2e 
  • BOC Challenge 1994/95 - Jean-Luc Van den Heede - 2e
  • Route du Rhum 1998 - Jean-Luc Van den Heede – 2e  
  • Vendée Globe 2000/01 - Catherine Chabaud (Whirlpool)– 6e  
  • Vendée Globe 2004/05 - Joe Seeten (Chocolats du Monde) – 10e
  • Vendée Globe 2008/09 - Karen Leibovici (Benefic) – 13e
Reportage : Cigare Rouge

Jean-Marie Patier prend la barre du Cigare rouge

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Route du Rhum
Vendée Globe
A lire aussi sur Bateaux.com