Antifouling, les nanoparticules pour protéger nos coques

Il semble qu'il existe une piste pour protéger les coques de bateaux à base de nanoparticules. Plusieurs acteurs essayent d'investir ce marché avec plus ou moins de réussite : difficultés de mise en place et efficacité à démontrer. Revoxia arrive sur ce marché avec l'espoir de proposer un produit qui répond à nos attentes de plaisancier.

Question antifouling, les plaisanciers cherchent toujours le produit miracle. Celui qui laissera la coque propre, qui ne demandera pas d'application annuelle et qui sera facile à poser.

Nous vous avions présenté le Boat Protect, un produit à base de nanoparticules qui n'est pas un antifouling au sens propre du terme, mais un produit passif inerte qui diminue l'adhérence mécanique des organismes qui colonisent les coques. C'est le principe que l'on retrouve sur la feuille de lotus sur laquelle l'eau n'adhère pas. Nous avons parlé aussi du Mirapakon, un produit canadien qui fonctionne sur le même principe.

Mais il semble que dans ce domaine des produits nouveaux, les annonces sont rapides, mais la production plus difficile à maitriser. Ainsi le Boat Protect semble aujourd'hui avoir des problèmes d'approvisionnement alors que le Mirapakon répond aux abonnées absents… De plus les premiers tests réalisés par des plaisanciers ne font pas écho de résultats miraculeux.

Revoxia RX-Mupro

Revoxia, un labo français installé en Alsace propose le RX Mupro. Il s'agit d'une sorte de vernis transparent qui s'applique sur la coque et réduit l'adhérence des impuretés. Ce produit s'applique sur toutes les surfaces (gelcoat, fibre, PVC, bois, métaux, peinture, vernis…) directement sans primaire. Il a une durée de vie annoncée de plusieurs années, même si pour l'instant, le labo ne se prononce pas au-delà de 3 ans, mais espère de bons résultats même après une plus longue période.

En début de saison, il faudra nettoyer la coque (plongée ou karcher), mais le film sale n'aura aucune adhérence forte et rien de polluant ne sera rejeté dans la nature, car le produit reste sur la coque nous annonce le fabricant. Mais pourquoi alors, si le produit reste sur la coque, n'est-il pas efficace plus de 3 ans ? On est en droit de se poser la question…

Si le RX Mupro peut sembler un peu cher (238 €/l), mais il faut noter son pouvoir couvrant de 50 m2/l et surtout son efficacité d'un minimum annoncé 3 ans.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Lucien Clair - 5 mois
Bonjour , Et pour les hélices ?
Ajouter un commentaire...