Souvenir de la Route du Rhum : Quelle est l'édition mythique des marins ?

Michel Desjoyeaux sur Géant © AFP / Marcel Mochet

Après les souvenirs personnels ou les personnalités qui ont marqué les participants à la Route du Rhum, voici les éditions qui ont fait date dans la mémoire des participants.

La première édition et ces 98 secondes mythiques

Juste après l'incroyable victoire de Florence Arthaud, le souvenir des skippers de la Route du Rhum reste la première édition et ces seulement 98 secondes d'écart entre Mike Birch et Michel Malinovsky ! Après 23 jours de course menée par le grand cigare bleu de Malinovsky, c'est Birch et son petit trimaran jaune qui l'emportent !

"Je n'étais pas né, mais quand on évoque la Route du Rhum, je pense spontanément aux 98 secondes d'écart entre Mike Birch et Michel Malinovsky sur la première édition", explique Paul Meilhat. Un avis partagé par Olivier Cardin "La première édition de la course en 1978. Ces 98 petites secondes d'écart entre Birch et Malinovsky, c'était quand même fou... Et que dire de cette image du petit trimaran qui passe devant le grand monocoque ! L'annonce d'un vrai changement dans la voile !"

Et une motivation pour plusieurs skippers, dont Kito de Pavant "Il y en a plusieurs, beaucoup même, mais il y en a un qui m'a marqué pour la vie, c'est celui de l'arrivée de la première édition. J'avais 17 ans à l'époque et c'est précisément ce qui m'a donné envie de faire le Rhum. Finalement, il a fallu que j'attende d'avoir 50 ans pour faire mon premier, preuve que pour faire les choses, il faut à la fois de l'opiniâtreté́ et de l'envie."

L'édition 2002, "la déroute du Rhum"

24 heures après les monocoques, une flotte record de 18 trimarans Orma (sur 58 bateaux au départ) s'élance de Saint-Malo. Mais les conditions sont mauvaises et à peine parties, Franck Cammas chavire sur Groupama au large de l'île de Batz. Et scène improbable, ce dernier est percuté par Bonduelle (Jean Le Cam) arrivé par l'arrière et qui, dans le noir, n'a pu l'éviter. Au total, ils sont 14 trimarans à subir les affres de la tempête, et certains seront à jamais perdus. Cette édition sera remportée par Michel Desjoyeaux, qui profitera du chavirage de Steve Ravussin à l'approche de la Guadeloupe pour passer la ligne d'arrivée le premier. Il sera suivi par Marc Guillemot et Lalou Roucayrol, le seul à ne pas s'être arrêté́ en route.

"Le Rhum 2002. Le scénario a été́ incroyable, avec une météo dantesque. Sur les 18 concurrents au départ de la classe ORMA, nous n'avons été́ que trois à arriver en Guadeloupe. Cela a forcément rajouté à l'euphorie sur place. J'en garde forcément un souvenir particulier d'autant que c'était ma première Route du Rhum et que, quelques mois auparavant, j'avais perdu un flotteur et, par conséquent, remis le bateau à l'eau très tard" explique Lalou Roucayrol.

"Si je devais retenir une édition, c'est celle de 2002, l'année phare des Orma, avec 18 bateaux au départ, qui avait été très tendu d'entrée, avec le chavirage de Groupama, Jean Le Cam qui lui était passé par-dessus, puis tout le monde qui se retournait dans le Golfe de Gascogne, et Steve Ravussin qui avait presque gagné la course, et se met à l'envers dans les alizés. Ça avait été́ une édition riche en rebondissements" ajoute Yannick Bestaven.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Souvenir de la Route du Rhum

Souvenir de la Route du Rhum : quel est le marin préféré de la course ?

Route du Rhum : Les plus beaux souvenirs personnels des skippers