Pen Duick III, ambassadeur de l'Association Tabarly depuis 1998

Pen Duick III au Nautic 2017 © Bateaux.com

Légué à la famille Tabarly à la disparition d'Éric Tabarly, Pen Duick III fera son entrée dans l'association au nom du célèbre skipper en 2008. Il y subira un grand refit qui lui permettra de retrouver ses lettres de noblesse, mais surtout son gréement goélette. Aujourd'hui, il continue de naviguer et de participer à des régates.

Éric Tabarly disparaissait en mer d'Irlande le 12 juin 1998, laissant orpheline sa flotte variée ayant marqué l'histoire de la voile. C'est donc pour sauvegarder cet incroyable patrimoine maritime que l'Association Éric Tabarly voit le jour, l'année même de sa disparition.

Éric Tabarly n'était pas seulement un grand marin, un passionné, mais aussi un grand "ingénieur" ayant marqué de son nom quatre décennies. L'association, aujourd'hui présidé par Gérard Petitpas et soutenue depuis quinze ans par les Banques Populaires a donc naturellement décidé d'exposer les Pen Duick au salon nautique de Paris. En 2014, c'est donc Pen Duick II qui fait son apparition dans le Hall 1. Ce grand ketch noir en contreplaqué remportait le 19 juin 1964 la mythique Transat anglaise en solitaire. 2015 laissait la place au Pen Duick V, précurseur des monocoques du Vendée Globe et vitrine encore une fois de l'esprit visionnaire d'Éric Tabarly.

La flotte des 5 Pen Duick

Enfin, en 2017, pour ses cinquante ans, c'est le majestueux Pen Duick III qui fait son entrée dans le Hall 1, dévoilant ainsi sa carène novatrice et son plan de voilure inédit pour l'époque. Appartenant à Jacqueline et Marie Tabarly, il est confié à l'association en 2008, qui lui redonne ses lettres de noblesse. En 2010, il retrouve son gréement goélette d'origine. Il est aussi rééquipé de son wishbone et de sa mythique misaine à bordure libre.

En 2011, l'association procédait au sablage de la coque et du pont, démontait l'accastillage pour dépouiller la carène et la faire examiner par un expert. À la suite de quoi, certaines tôles étaient remplacées et les soudures reprises. Un travail cher et pris en charge en partie par les propriétaires du bateau. À l'intérieur, on trouve toujours la fameuse table à carte orientable, située à tribord, formule déjà utilisée sur Pen Duick II, puis reprise sur le V et le VI.

Aujourd'hui, toute la flotte des Pen Duick navigue d'avril à septembre, menée par des skippers professionnels.

Plus d'articles sur les chaînes :

Pen Duick III, la fiche technique

MarqueLa Perrière
ArchitecteEric Tabarly
Longueur de coque17.40
Largeur4.20 m
Tirant d'eau2.75 m
Catégorie CEA
Déplacement lège12 000 kg
Surface de voilure au près190 m2
Voir la fiche technique du Pen Duick III
Reportage : Pen Duick III

L'autre vie de Pen Duick III de 1978 à 1989

Pen Duick III, l'histoire de l'incroyable goélette noire qui terrorisa les Anglais

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Les plus beaux bateaux de légende
Fédération, Association & Club
Navigateurs
A lire aussi sur Bateaux.com