La classe Rhum, l'esprit d’origine

Robin Knox-Johnston - Grey Power © DR

À l'origine, la Route du Rhum était une course où tous les types de bateaux étaient mélangés. Aujourd'hui des catégories ont été créées, répartissant les voiliers par classe. La classe Rhum réunit donc les bateaux originels, mesurant plus de 39 pieds et ne pouvant entrer dans aucune des autres classes.

Une course ouverte à tous les bateaux

Créée en 1978 par Michel Etévenon, la première édition de la Route du Rhum est une réplique de l'OSTAR, la transat anglaise de référence, organisée tous les 4 ans depuis 1960. Celle-ci est organisée fin mai et limite, cette année-là, la longueur maximum de flottaison des plus grands bateaux à 56 pieds. La décision est prise suite à la participation d'Alain Colas à bord de Club Méditerranée, un monocoque de 72 mètres de long.

Le parcours du Rhum consiste alors à suivre un parcours original, au départ de Saint-Malo pour rejoindre Pointe-à-Pitre. Les solitaires doivent négocier la Manche puis le golfe de Gascogne en plein automne, avant de traverser l'anticyclone des Açores ou le contourner par le Sud.

Depuis, la Route du Rhum est considérée comme une course "open" puisqu'elle rassemble des monocoques et des multicoques, des unités de plus de 25 mètres et des voiliers d'à peine 12 mètres. Au fil des années, elle s'est structurée en plusieurs catégories afin de classer les multicoques, les petits trimarans, les monocoques de croisière rapide, les 60', les IMOCA, les Multi50… En 2002, certains obtiennent une jauge spécifique et deviennent alors une catégorie à part entière. Plus récemment, en 2006, les Class40 rejoignent la course en tant que catégorie, suivis par les Ultimes en 2010.

Crédit : Benjamin Hardouin - KRIT'V par BOUTIN Arthus

Conserver les bateaux d'origine

Pour conserver l'état d'esprit originel qui mélangeait tous les types de bateaux, on a créé la classe "Rhum". Elle réunit ces voiliers de légende, parfois conçus pour la première édition de la Route du Rhum. Ainsi, on trouve professionnels ou amateurs, à bord de voiliers de croisière rapide, d'anciens prototypes du siècle dernier, de trimarans, de catamarans ou de monocoques. La seule condition pour appartenir à cette classe, est de mesurer 39 pieds au minimum (11,88 mètres).

Pour tous, l'objectif sera de détrôner Vento di Sardegna, qui réalisa le meilleur temps de la catégorie "Rhum" en 2010 après 19 jours, 9 heures et 40 minutes de navigation. Ils seront 20 à prendre le départ de la Transatlantique, à Saint-Malo, ce 2 novembre.

Cette année, le grand final de 1978, opposant le petit trimaran jaune de Mike Birch au "grand cigare" de Michel Malinovski pourrait se répéter ! En effet, Krit'r V sera sur la ligne de départ, mené par Benjamin Hardouin et deux plans Walter Greene, le Acapella de Charlie Capelle – qui revient pour la 4e fois – et le Bilfot – Groupe Berto de Jean-Paul Froc, seront également de la partie.

Crédit : Charlie Capelle - Acapella - Amisep par DR

Des spécimens variés

Parmi les autres bateaux participants, on retrouvera les trimarans M'Pulse et PiR2, des ex-Class40, le RM1350, des monocoques de 50', le Sydney 60 de Bob Escoffier, l'ex-IMOCA du légendaire Britannique Sir Robin Knox-Johnston ou encore le trimaran d'Anne Caseneuve.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...