Hors-Série / Comprendre l'AIS pour la navigation de plaisance

Un écran d'AIS avec les cibles sur une VHF Icom

Depuis le GPS, l'AIS est sans doute la révolution la plus importante pour notre sécurité en mer. Mais comment ça marche et qu'en attendre ?

L'AIS (système d'identification automatique) permet de recevoir et de transmettre la position des navires. C'est un système de sécurité qui utilise le GPS et la VHF. Le GPS donne la position du bateau et un canal dédié de la VHF le transmet à toutes les stations des alentours.

Les données AIS donnent des renseignements à 3 niveaux sur le bateau :

  • Les données dynamiques : la position, la vitesse, le cap…
  • Les données statiques : le nom du bateau, son numéro MMSI, ses caractéristiques
  • Les données du voyage : cargaison, destination, ETA…

2 classes d'AIS

Il existe 2 classes d'AIS : les AIS Classe A qui sont obligatoires sur les navires de plus de 300 tonneaux et qui émettent avec une puissance de 12,5 W. La portée de ce type d'appareil est généralement de 20 à 25 milles.

Les AIS Classe B qui sont réservés aux plus petits bateaux (pêcheurs, plaisance…) et qui ne transmettent qu'avec une puissance de 2 W. La portée de la transmission est alors de 7 à 8 milles.

Ces portées sont théoriques et dépendent de la hauteur de l'antenne. En effet, il s'agit de fréquences VHF qui ont une portée optique gênée par la rondeur de la terre ou par un obstacle.

AIS Icom

Récepteur ou transpondeur ?

L'AIS n'est pas obligatoire sur nos bateaux de plaisance. Des appareils permettent juste de recevoir le signal, mais pas de transmettre des informations. Ce sont des récepteurs. Ils sont soit autonomes, soit intégrés dans une VHF. C'est le cas de la VHF Icom IC-M605 Euro qui affiche les cibles AIS sur son grand écran et qui peut aussi être reliée à un ordinateur.

Le transpondeur offre une plus grande sécurité en affichant sa position sur tous les récepteurs AIS qui sont à portée. On trouve des transpondeurs type boite noire qu'il faut obligatoirement relier à un écran pour pouvoir l'exploiter ou des transpondeur AIS avec leur propre écran. C'est  le cas de l'Icom MA500TR qui affiche les cibles sur son écran, calcule les points d'approche et déclenche des alarmes. En plus ce produit avec sa sortie NMEA peut aussi renvoyer ces informations vers un autre appareil.

AIS Icom

Faut-il partager la même antenne entre la VHF et l'AIS ?

La qualité des raccords d'antenne est aussi primordiale : suivez le guide !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...