La Transat Jacques Vabre, une transat en double sur la route du café

Jean-Pierre Dick et Yann Eliès, vainqueur IMOCA 2017 © Jean-Marie LIOT / aLeA/TJV2017

La Transat Jacques Vabre a vu le jour en 1993 avec l'objectif de faire parcourir aux navigateurs la même route qu'empruntaient les navires caféiers du 18 et 19e siècle. Elle se court en double entre la France et un pays d'Amérique du Sud et se déroule tous les deux ans. Voici son histoire.

Sur la route du café

La Transat Jacques Vabre est une transatlantique à la voile qui se coure en double entre la France et l'Amérique du Sud. Elle succède à la Transat en double (Lorient — Les Bermudes — Lorient) — une double transatlantique — organisée par Le Point, Neptune-Nautisme et Europe 1 et qui ne connut que trois éditions en 1979, 1983 et 1989.

La Transat Jacques Vabre que l'on surnomme aussi la Route du Café voit le jour en 1993, fondée par la ville du Havre et la marque de café Jacques Vabre. L'idée est de faire emprunter aux navigateurs une des grandes routes maritimes atlantiques, en l'occurrence celle des navires-caféiers du 18e et du 19e.

D'éditions en éditions, la Transat en double rencontre un véritable succès. La preuve, s'ils étaient 38 duos en 2017, ils sont en 2019 67 équipages. Un record !

Les IMOCA sur le Défi Azimut © Christophe Favreau - Défi Azimut

La règle de deux

Si la première édition se court en solitaire, le format — en vigueur dès la 2e édition — est celui du double. Cette règle de deux appartient d'ailleurs aux fondements de la course : deux navigateurs, deux ports, deux partenaires majeurs et une édition bisannuelle.

Le village de la Transat Jacques Vabre © Jean-Marie Liot / ALeA / TJV2017

Un parcours "nord-sud"

Les duos doivent traverser l'océan Atlantique sur une route "nord-sud" de 4350 milles. Elle est d'ailleurs la seule transat qui intègre un changement d'hémisphère. Si la ville de départ a toujours été la France, la ville d'arrivée a régulièrement changé. Ainsi, les concurrents ont pu rejoindre la Colombie, le Costa Rica ou encore le Brésil.

Les quatre premières éditions ont pour point de chute Carthagène, en Colombie. De 2001 à 2007, l'arrivée se fait à Salvador de Bahia, au Brésil. Les 9e et 10e éditions s'achèvent à Puerto Limon au Costa Rica et les 11e et 12e éditions à Itajai au Brésil. La 13e édition, organisée en 2017 marque le retour à Salvador de Bahia, qui sera également le port d'arrivée de l'édition 2019.

Avec un départ donné à l'automne, le début du parcours est souvent parsemé de dépressions difficiles à négocier en cette période hivernale. Les duos doivent négocier trois grands passages de la Manche au Brésil : l'anticyclone des Açores, le Pot au Noir et l'anticyclone de Sainte-Hélène.

Plusieurs classes de voiliers au départ

En fonction des éditions, différents concurrents s'alignent au départ. Ils sont classés en plusieurs catégories :

Si l'on retrouve habituellement les géants Ultimes (trimarans de 32 m), ils sont absents de cette édition 2019.

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Transat Jacques Vabre
Toute l'actualité Transat Jacques Vabre

Publié sur Yacht-Club.com

Sans transition, quelques jours seulement après sa très belle performance en double, accompagné d'Antoine Koch dans la Transat Jacques Vabre, Thomas Ruyant... - Lire la suite

Charlie Dalin et APIVIA ont entamé vers 23h (heure française) ce mercredi le convoyage de retour du Brésil, direction les Açores. Cinq jours après sa victoire... - Lire la suite

Lendemain de fête

Le ponton d’accueil du Terminal Nautico en tremblait cette nuit. Saluée par l’ensemble des coureurs présents à Salvador de... - Lire la suite