La Jeanne d'Arc va être déconstruite à Bordeaux

C'est ce samedi que la Jeanne est partie de Brest, direction Bordeaux pour y être déconstruit. Après 46 ans de bons et loyaux services, c'est ainsi que s'achève la mission de ce navire de guerre.

Le navire-école de la Marine Nationale, la Jeanne d'Arc a effectué ce week-end son dernier voyage, la menant de Brest à Bordeaux, pour être déconstruit. C'est ainsi que s'achève la carrière de ce célèbre bâtiment de guerre, qui aura également servi de porte-hélicoptères, après 50 ans de bons et loyaux services. Il est donc parti, samedi après-midi, de la base navale de Brest pour Bassens près de Bordeaux, où Veolia propreté, la filiale de Veolia, spécialisée dans la déconstruction navale, procédera à son démantèlement.

Ce navire de 181 mètres de long fut construit à l'arsenal de Brest de 1959 à 1964 mais n'était plus en service depuis 2004. La Jeanne d'Arc avait un rôle d'ambassadeur auprès de nombreux pays. Ainsi, pendant 46 ans, le navire de la marine a parcouru 3,25 millions de kilomètres, s'est rendu dans 84 pays et a effectué 800 escales. Au total, c’est 79 tour du monde qu'elle aurait pu parcourir et n'oublions pas non plus les milliers d'officiers qui se sont formés à son bord.

Malgré des réceptions fastueuses données lors de ses escales, la Jeanne d'Arc n'en reste pas moins un navire de guerre, armé de six missiles Exocet, canons et mitrailleuses, et pouvant accueillir jusqu’à 10 hélicoptères. Il a été de nombreuses missions humanitaires comme la libération des otages du voilier de croisière du Ponant en avril 2008 ou encore le transport de 70 000 tonnes de fret humanitaire après le tsunami de Sumatra en 2004. En 1988, il avait également permis de sauver une quarantaine de "boat people" fuyant le Vietnam à bord d'un bateau en dérive.

Aujourd'hui la Jeanne a été remplacée par trois bâtiments de projection et de commandements de la Marine, le Mistral, le Tonnerre et le Dixmude.

Lors du désarmement de la Jeanne d'Arc, quelques musées et villes purent récupérer quelques pièces, comme Rouen, qui hérita de l'ancre du navire. À l'été 2015, ce sera au croiseur Colbert de faire le même trajet en direction de Bordeaux pour être déconstruit.

La jeanne dans le goulet de Brest

Plus d'articles sur les chaînes :

Gironde
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Marine Nationale
Gironde - Toute l'actualité dans le département
A lire aussi sur Bateaux.com