Vindskip, un navire marchand hybride qui fonctionne comme un voilier


Vindskip est un cargo hybride pour le transport maritime durable fonctionnant grâce à la force du vent associé à un système de propulsion au GNL. Le projet, développé par l'ingénieur norvégien Terje Lade est protégé par un brevet international.

La société Lade AS a été créée en 2010 pour travailler sur un projet de cargo écologique, appelé Vindskip. Basé sur un brevet norvégien international, ce concept innovant répond aux exigences de demain en matière de transport, en réduisant l'utilisation du carburant et en contrôlant les émissions. Grâce à cette technologie, le Vindskip réduirait sa consommation en carburant de 60 % et les émissions de CO2 de 80 %.

Ce navire hybride utilisera le vent et le Gaz Naturel Liquéfié (GNL) pour avancer. Le vent relatif qui joue déjà un rôle crucial dans la conception des trains, des aéronefs, des hélices et des voiliers serait utilisé ici pour un navire marchand. S'inspirant de l'industrie aérospatiale et du monde de la voile, Vindskip est conçu pour utiliser la force du vent pour se propulser. Sa coque, à la conception unique, a la forme d'une feuille de métal symétrique, utilisant le vent apparent pour générer une portance aérodynamique (force qui permet à un aéronef de s'élever et de se maintenir en altitude) qui tirerait le navire dans la direction voulue. Ce système intitulé le "Vindskip's Wind Power System" sera complété par un système de propulsion GNL. En effet, la propulsion par le vent ne sera pas toujours possible et invariable, du coup un régulateur de vitesse pourra ainsi contrôler l'avancée du navire et déclencher le système de propulsion au GNL, qui fonctionnera de manière dynamique avec la propulsion du vent. L'utilisation simultanée de ces deux technologies garantira ainsi la vitesse de croisière du Vindskip.

Le système GNL, dévéloppé par Rolls-Royce, répond totalement aux exigences du Vindskip, qui conserve un haut niveau d'efficacité, tout en minimisant les gaz à effet de serre et les émissions de d’oxyde d'azote et en éliminant les émissions de soufre qui sont aujourd'hui dégagées lorsque le carburant résiduel brûle. Le GNL contenu par le Vindskip sera suffisant pour 70 jours de navigation à la vitesse de 17 nœuds et il aura la même contenance que les autres cargos.

En plus de ce système de propulsion hybride, le Vindskip sera équipé d'un module de routage météo (Weather Routing Module version Vindskip™). Ce module basé sur la pondération informatisée des données météo qui permettra à un ordinateur de calculer les meilleures trajectoires. En développant des algorithmes de navigation, l'ordinateur donnera l'angle de vent optimal pour une meilleure utilisation de la poussée du vent. Ainsi, le Vindskip pourra trouver le trajet le plus économique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Serge Simorre - 31 Janvier 2015
En cas de violent coup de vent , on part au grand largue ? Ca fait faire de sacrés détours.... Pareils s'il faut tirer des bords pour profiter du meilleur vent, pas dit que ce soit rentable car les délais de livraison vont s'étirer....
Lionel Gensonnie - 31 Janvier 2015
ça marche dans certains cas...
Picard Pierre - 13 Octobre 2015
Monsieur Simorre, comment fait-on sur un voiturier de 250M qui a les mêmes dimensions?? Les logiciels de routages mise en place sont très performants et permetteront d'effectuer une route optimale.
Jean Paul Greset - 11 Décembre 2015
et meme si on met un peu plus de temps, c'est tellement important en économies, bravo, ca bouge
Ronald Campos - 24 Avril 2016
comment on remonte au vent. il faut une quille ou des derives pour eviter de "deraper". comme dit Serge, comment on reduit en cas de coup de vent pour eviter que le bateau ne se couche. sinon c est un projet interessant.
Jean Marc Vilcot - 16 Mai 2016
Oui bonjour la prise au vent, ou alors il est présenté lège? À tester dans le Fromveur lors des tempêtes hivernales....
Christophe Verna - 5 mois
Bonjour, Concernant la traction vélique des cargos, je propose une voile auto portée protégée par deux brevets qui a trois avantages principaux ; 1°/ de ne jamais tomber à l’eau. 2°/ de prendre le vent à la verticale. 3°/ de pouvoir être gouvernée depuis le bateau tracté. Elle est visible à cette adresse : Cordialement, C.Verna

Verna voile libre auto portée

Ce site présente une innovation consistant en une voile libre auto portée

inventions.a.verna.free.fr
Ajouter un commentaire...