Priorité des navires et navigation sans visibilité

Voici les règles de réciprocités à connaître, que l'on soit en navigation sur un navire à voile ou un navire à moteur. D'autre part, que doit-on faire en cas de non-visibilité ?

Règle 18 – Responsabilité réciproque des navires

À l'exception des cas vus dans les règles 9, 10 et 13 (à lire ici), un navire à propulsion mécanique doit s'écarter de la route :

Un navire à propulsion mécanique faisant route doit s'écarter de la route :

  • d'un navire qui n'est pas maître de sa manœuvre ;
  • d'un navire à capacité de manœuvre restreinte ;
  • d'un navire en train de pêcher ;
  • d'un voilier.

Un navire à voile faisant route doit s'écarter de la route :

  • d'un navire qui n'est pas maître de sa manœuvre ;
  • d'un navire à capacité de manœuvre restreinte ;
  • d'un navire en train de pêcher.

Un navire en train de pêcher et faisant route, doit, dans la mesure du possible, s'écarter de la route :

  • d'un navire qui n'est pas maître de sa manœuvre ;
  • d'un navire à capacité de manœuvre restreinte.

Tout navire autre qu'un navire qui n'est pas maître de sa manœuvre ou qu'un navire à capacité de manœuvre restreinte doit, si les circonstances le permettent, éviter de gêner le libre passage d'un navire handicapé par son tirant d'eau, qui montre les signaux prévus à la règle 28 : trois feux rouges superposés placés sur l’endroit le plus visible et visibles sur tout l'horizon ou une marque cylindrique.

Règle 19 : Conduire des navires par visibilité réduite

Cette règle s'applique aux navires qui ne sont pas en vue les uns des autres et qui naviguent dans ou à proximité de zones à visibilité réduite.

Tout navire doit respecter une vitesse de sécurité adaptée aux circonstances et aux conditions de visibilité réduite. Les navires à propulsion mécanique doivent être prêts à manœuvrer immédiatement. Un navire qui détecte la présence d'un autre navire au radar doit déterminer s'il y a une un risque de rapprochement très serré voir d'abordage. Si c'est le cas il doit prendre toutes les mesures pour éviter cette situation et s'il doit changer de cap, il doit éviter, si possible :

  • un changement de cap sur bâbord dans le cas d'un navire qui se trouve sur l'avant du travers, sauf si ce navire est en train d'être rattrapé ;
  • un changement de cap en direction d'un navire qui vient par le travers ou sur l'arrière du travers.

Sauf lorsqu'il a été établi qu'il n'existe pas de risque d'abordage, tout navire qui entend, dans une direction qui lui parait être sur l'avant du travers, le signal de brume d'un autre navire, ou qui ne peut éviter une situation très rapprochée avec un autre navire situé sur l'avant du travers, doit réduire sa vitesse au minimum nécessaire pour maintenir son cap. Il doit, si nécessaire, casser son erre et, en toutes circonstances, naviguer avec une extrême précaution jusqu’à ce que le risque d'abordage soit passé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Règles de barre

Comprendre les règles de barre pour éviter les risques d'abordage

Et si vous révisiez les règles de barre avant de prendre la mer