Maxus 24 EVO pour moderniser un modèle phare

Le chantier polonais Maxus décline ses nouveautés les unes à la suite des autres. Après le très réussi Maxus 26 présenté au salon nautique de Paris 2014, et nouvellement nominé comme "Bateau européen 2015", Maxus annonce le lancement du Maxus 24 EVO.

Il s'agit de remplacer l'actuel Maxsus 24 lancé en 2008. Ce nouveau Maxsus se nomme EVO pour Évolution. Mais sous ce terme se cache en fait un véritable nouveau modèle entièrement redessiné de la coque au pont.

Mais pas question de révolutionner les genres, un Maxsus reste un Maxsus. À savoir un voilier transportable, familial, avec de beaux volumes habitables. Par rapport au 245, le 24 EVO affiche un dessin plus moderne et une carène qui gagne quelques centimètres en longueur. Elle se démarque par un bouchain fortement prononcé (comme celui du 26) courant tout le long du bordé.

Ce bouchain devrait favoriser la raideur à la toile, une des faiblesses du 24 actuel. Côté appendices, le 24 EVO sera décliné en 3 versions comme c'est maintenant le cas sur tous les modèles Maxsus : quillard, quille relevable et biquille. Le modèle biquille développé avec Catway, l'importateur pour la France, reste une demande propre au marché français. Pourtant cette version est une bonne alternative pour réduire le tirant d'eau sans pénaliser la raideur à la toile, comme c'est le cas sur la version dériveur.

Sur le plan aménagement, le 24 EVO sera dérivé de ce que nous avons pu découvrir sur le 26, tout en corrigeant les défauts du "vieux" 24. Le plan d'aménagement sera identique à celui de son grand frère, en plus étriqué. Ainsi la cuisine sera avancée dans le carré, pour la dégager de la cabine arrière et l'installer dans un espace où la hauteur sous barrot est au maximum. Mais avancer la cuisine, réduit la longueur de la couchette bâbord qui n'accueillera que des enfants pour dormir (mais reste une belle banquette de carré). Avec ce plan, le 24 EVO conserve une belle habitabilité avec 5 vrais couchages, un coin cuisine-carré et un cabinet de toilette indépendant.

Une unité pour envisager la croisière avec la possibilité de changer de zone de navigation avec ce modèle transportable.

Vu le succès du Maxsus 26 – déjà 40 exemplaires produits en moins d'un an dont 10 vendus en France – gageons que le 24 EVO prenne le même chemin. Actuellement, les formes des pièces mères sont en cours de finition au chantier avant la fabrication des moules. Présentation mondiale du bateau au prochain Nautic de Paris en décembre 2015.

CARACTERISTIQUES :

Longeur 7,35 m
Largeur maxi 2,55 m
Surface de voile 28 m2
   
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
JL Beremi - 08 Septembre 2015
Étant l'heureux et enthousiaste propriétaire d'un MAXUS 24 dans sa version actuelle, quillard et équipé du gréement performance dont la hauteur de mât est de 9m50 avec une GV à corne, je ne peux que réagir à la lecture de cet article. Il n'est pas question de juger du bien fondé de faire évoluer une gamme de bateau pour la maintenir dans l'air du temps et lui faire profiter des dernières trouvailles architecturales , mais de grâce ne dénigrait pas l'ancienne version avec de faux défauts qui n'existent pas. Je fais notamment allusion à la raideur à la toile, malgré le surcroît de surface de voiles je peux vous assurer que le bateau est raide , je ne réduit pas avant 20 n?uds de vent. Pour preuve lors de sa première régate dans la tramontane au "24h de l'étang de Thau" , le bateau fini 3ième dans sa classe et 5ième toute classes sur 54 bateaux et nous étions que 3 à bord! (Lire la presse locale sur l'évènement). Je crois savoir aussi que cette version est si puissante que la section des galhaubans a été revu à la hausse par rapport aux versions dériveurs. quant aux aménagements , il compte 6 couchettes dont une double arrière et un cabinet de toilette séparé ainsi qu'une cuisine et des rangements de partout qui dit mieux?
Ajouter un commentaire...
Reportage : Maxus

Catway, une belle réussite française dans le paysage des voiliers

Premières photos du Maxus 24 Evo