Propulseur d'étrave : une nouvelle génération

Le propulseur d'étrave devient incontournable pour réussir ses manœuvres. Hélas, il est bruyant et il chauffe (limitant le temps d'utilisation). Vetus lance le RimDrive, un propulseur innovant qui s'affranchit de cette problématique.

Le propulseur d'étrave fait quasiment l'unanimité chez les plaisanciers. Même s'il est proposé en option chez les vendeurs de bateaux, il est souvent adapté dès que le bateau dépasse 7 m. Il faut dire que son usage facilite tellement les manœuvres de port qu'une fois adopté, difficile de s'en priver.

Propulseur en tunnel

Le principe du propulseur d'étrave est simple : une hélice installée à l'avant du bateau en travers de la marche, propulse l'étrave vers la droite ou vers la gauche.

Les propulseurs les plus courants sont installés dans un tunnel. Une sorte de trou qui passe à travers la coque dans laquelle est installée l'hélice. Les vedettes choisissent souvent cette installation, car elle n'est pas gênante en navigation avec l'étrave qui déjauge au-dessus du niveau de l'eau. Pour un voilier, le trou du tunnel à l'avant, crée des perturbations pour la bonne marche sous voiles. D'où la solution d'installer un propulseur rétractable que l'on range pendant la navigation et que l'on déploie pour la manœuvre.

Propulseur rétractable

Avec un moteur électrique placé à l'avant du bateau, un propulseur a deux principaux défauts : il fait beaucoup de bruit et ne peut pas fonctionner longtemps.

Le bruit et temps d'utilisation du propulseur

Quiconque a suivi une manœuvre de port saura de quoi nous parlons : un propulseur est bruyant. Il dérange autant les passagers du bord (surtout ceux de la cabine avant) que les gens aux alentours. Difficile de se cacher quand on utilise le propulseur !

Avec son moteur électrique puissant qui n'est pas bien refroidi (dans un coffre sous une couchette), un propulseur d'étrave ne doit pas être utilisé plus que quelques minutes (2 ou 3 suivant les constructeurs). Si l'on cherche à l'utiliser plus longtemps, il chauffe se met en sécurité et s'arrête. À éviter au milieu d'une manœuvre de prise de quai délicate !

La solution RimDrive de Vetus

L'équipementier Vetus a lancé un propulseur d'étrave s'appuyant sur une nouvelle technologie qui offre une réponse aux deux problématiques précédentes. Le RimDrive s'appuie sur un moteur à courant continu de 48 V dont le bobinage (stator) se trouve tout autour du tunnel. Seule l'hélice (équipée d'aimant au bout de chaque pale formant le rotor) tourne sans axe central.

Propulseur RimDrive Vetus

Ce moteur n'a pratiquement aucun frottement et ne fait donc pas (ou peu) de bruit. L'absence d'axe centrale ne demande pas d'étanchéité et annule le risque de fuite. En plus, le moteur est en permanence trempé dans l'eau qui assure le refroidissement.

Ainsi le RimDrive ne fait pas de bruit et peut s'utiliser en utilisation continue (jusqu'à épuisement de la batterie !). Ce produit est disponible avec de grosses puissances de 125 et 160 kgf.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Nouveautés bateau
A lire aussi sur Bateaux.com