Le match dans la course pour 14 IMOCA engagés sur le Vendée Globe 2016

Groupe Queguiner - Leucémie Espoir © Alexis Courcoux

Parmi les 29 IMOCA engagés sur le Vendée Globe, ils sont 14 IMOCA à avoir été construit pour le Vendée Globe 2008-2009. Conçus entre 2005 et 2007, ces 14 voiliers comptent eux aussi de nombreux tours du monde et un palmarès digne des plus grands. Même si la majorité a été optimisée année après année, le vrai match se jouera, pour eux, entre ces 14 monocoques de 60 pieds de même génération.

100 % Natural Energy, Conrad COLMAN

Il a été mis à l'eau en 2005 d'après les plans de Lavranos-Artech Design Team et construit au chantier Artech do Brasil. Il participe d'abord à la Transat Jacques Vabre entre les mains des Brésiliens Walter Antunes et Raphaël Coldefy. Puis le bateau est racheté par Jean-Baptiste Dejeanty qui a participé au Vendée Globe 2008-2009 à son bord, mais abandonne. Il a ensuite appartenu à la société Sensation Océan qui proposait des sorties aux entreprises et aux particuliers. Pour le Vendée Globe, Conrad Colman a entrepris un chantier visant avant tout à fiabiliser la plateforme.

Newrest-Matmut, Fabrice AMEDEO

L'IMOCA a été conçu pour Loïck Peyron en 2006 (à bord duquel il remporte la Transat B to B), en vue du Vendée Globe 2008-2009. Ce plan Farr n'a quasiment connu que des stars à la barre, dont Jean Le Cam lors du dernier tour du monde en solitaire (5e place). Le bateau a aussi décroché le podium de la Barcelona World Race, le tour du monde en double, en 2015.

Bureau Vallée, Louis BURTON

Bureau Vallée est l'allié de Louis Burton depuis cinq ans, qui le connaît donc sur le bout des doigts. Plan Farr lancé en 2006, Bureau Vallée n'est autre que l'ancien Delta Dore avec lequel Jérémie Beyou a pris part au Vendée Globe 2008-2009, mais a abandonné. Nouveau système de protection du cockpit, nouvelle quille, nouveau jeu de voiles, optimisation des aménagements intérieurs : depuis le dernier Vendée Globe, Louis et son équipe ont effectué des modifications permettant d'accroître le niveau de performance de ce monocoque fiable.

© Stéphane Maillard

MACSF, Bertrand de Broc

Ce plan Finot Conq construit au chantier Multiplast en 2006  est l'ancienne monture d'Armel Le Cléac'h quand celui-ci courait sous les couleurs de Brit Air. Il a d'ailleurs décroché la 2e du Vendée Globe en 2009 entre les mains du skipper de Banque Populaire. Lors du dernier Vendée globe (2012-2013), il était skippé par Bertrand de Broc. Cet IMOCA60 fiable a déjà bouclé trois tours du monde (deux Vendée Globe et une Barcelona World Race). Le bateau a été bien optimisé depuis 2013, il est plus léger et les nouvelles voiles font une vraie différence. Ainsi Bertrand espère réduire d'une semaine son chrono d'il y a quatre ans (92 jours).

Initiatives Cœur, Tanguy DE LAMOTTE

Le voilier a été construit en 2006 au chantier CDK (Port-la-Fôret) selon les plans Bruce Farr Yacht Design. Le bateau est un habitué du Vendée Globe puisqu'il l'a bouclé 2 fois entre les mains de Vincent Riou (PRB) et d'Arnaud Boissières. Il est d'ailleurs le sistership de Foncia, vainqueur du Vendée Globe 2008-2009. Le nouvel Initiatives Coeur a bénéficié d'importantes modifications : les huit premiers mètres en partant de l'étrave ont notamment été changés pour donner plus de volume et donc davantage de puissance.

© Initiatives-Coeur

Finistère Mer Vent, Jean LE CAM

C'est un plan Farr construit par CDK Technologies en 2006. Il est d'ailleurs l'ancien Foncia avec lequel Michel Desjoyeaux avait surclassé la concurrence en 2008/2009 pour sa deuxième victoire sur le Vendée Globe, alors qu'il était parti avec beaucoup de retard des Sables-d'Olonne, suite à une avarie. En 2012, il est entre les mains de Jeremie Beyou (Maître Coq) qui se voit contraint d'abandonner. C'est aussi à bord de cet IMOCA60 (Cheminées Poujoulat) que Jean Le Cam et Bernard Stamm ont gagné la dernière Barcelona World Race (2015), le tour du monde en double.

Compagnie du Lit - Boulogne Billancourt, Stéphane LE DIRAISON

C'est le dernier IMOCA signé Finot-Conq et a été conçu pour Alex Thomson (Hugo Boss). C'est le quasi-sistership de l'ex Brit Air d'Armel Le Cléac'h (aujourd'hui MACSF), 2e du Vendée Globe 2008-2009. Large et puissant, le bateau a fait ses preuves, devenant par exemple le premier IMOCA à dépasser les 500 milles en 24 heures, lors de la Barcelona World Race 2007-2008. Stéphane Le Diraison compte bien devenir le premier skipper à lui faire boucler le Vendée Globe, après deux tentatives infructueuses entre les mains d'Alex Thomson (en 2008-2009) et de Zbigniew Gutkowski (en 2012-2013).

Great American IV, Rich Wilson

Il a vu le jour en 2006. C'est à son bord que Dominique Wavre a participé aux deux derniers Vendée Globe. Cet IMOCA60 a laissé un nombre impressionnant de milles dans son sillage. Racheté par Rich Wilson en 2013, il a subi un important chantier fin 2014 débuts 2015 après avoir été foudroyé ! Le skipper américain dispose d'une machine qui a démontré sa fiabilité et a largement le potentiel pour lui permettre d'améliorer son temps de 121 jours établi en 2009.

Comme un Seul Homme, Eric BELLION

L'IMOCA Comme un Seul Homme a été conçu par Finot Conq en 2007 et sera aux mains d'Éric Bellion en 2016. Il n'est autre que l'ex DCNS de Marc Thiercelin qui démâta dans l'édition 2008-2009 du Vendée Globe. Construit dans le même moule de coque que le regretté Generali de Yann Eliès, ce 60 pieds a ensuite été racheté pour servir au tournage du film "En Solitaire" de Christophe Offenstein, avec François Cluzet dans le rôle principal. C'est encore un bon voilier, parfaitement capable de boucler la boucle… surtout qu'il a été remis au goût du jour par Mer Agitée sous la direction de Michel Desjoyeaux.

La Mie câline, Arnaud BOISSIERES

Il a été construit en Nouvelle-Zélande selon les plans Bruce Farr pour Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2). Il a commencé sa carrière par une victoire en 2008 dans la Barcelona World Race, le tour du monde en double. Lors du Vendée Globe 2008-2009, il était dans le groupe de tête quand Jean-Pierre Dick fut contraint à l'abandon au large de la Nouvelle-Zélande. Racheté par un team espagnol, le bateau a bouclé à deux autres reprises la Barcelona World Race (4e en 2011, 5e en 2015).

Quéguiner-Leucémie Espoir, Yann ELIES

C'est l'ancien Safran (Marc Guillemot) conçu en 2007 par VPLP-Verdier et a déjà connu le podium du Vendée Globe. Ceest surtout le précurseur de tous les bateaux de dernière génération, le premier IMOCA né du travail conjoint des cabinets d'architectes VPLP et Guillaume Verdier. Depuis, tout le monde s'est engouffré dans ce subtil dosage de légèreté et de puissance. Optimisé par Yann et son équipe, ce bateau laissera forcément sa trace sur le Vendée Globe 2016-2017.

© Alexis Courcoux

Kilcullen Voyager - Team Ireland, Enda O'COINEEN

Ce n'est autre que l'ancien Ecover 3 avec lequel Mike Golding a couru deux Vendée Globe, avec des destins très différents. En 2008, il démâte au large de l'Australie. Remis en état, il termine 3e de la Transat Jacque Vabre 2009, avant d'être modernisé et très allégé en 2011. Malgré un deuxième démâtage juste après sa remise à l'eau en mai 2012, Mike Golding parvient à boucler sa préparation et il termine à son bord 6e du Vendée Globe 2012-2013, en 88 jours. Un très bon bateau, entièrement refité chez Mer Agitée à Port-La-Forêt.

Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine, Thomas RUYANT

C'est un plan VPLP Verdier (Groupe Bel) conçu en 2007 pour Kito de Pavant, sistership du premier Safran, et subtil compromis entre légèreté et puissance. Pourtant, lors des deux derniers Vendée Globe, Kito de Pavant a été rapidement contraint d'abandonner.

Spirit Of Yukoh, Kojiro SHIRAISHI

Spirit Of Yukoh a été mis à l'eau en 2007 et passé entre les mains d'experts : Sébastien Josse pour le Vendée Globe 2008-2009, Roland Jourdain qui a remporté la Route du Rhum 2010 à son bord, Alex Thomson pour le Vendée 2012-2013 (3e place) et plus récemment Guillermo Altadill et José Munoz lors de la Barcelona World Race (2e place). Il s'agit de l'un des bateaux parmi les plus titrés du circuit IMOCA. À la fois fiable et performant, ce plan Farr a été conçu sans superflu et dans un souci d'efficience.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Les Imocas du Vendée Globe

Pas question de jouer la gagne pour les IMOCA d'ancienne génération

IMOCA de 2e génération, mais potentiels vainqueurs du Vendée Globe 2016