Jeff Pellet à l'assaut de son propre Vendée Globe


DEPART COME IN VENDEE from ERIC COURTOIS on Vimeo.

Jeff Pellet s'est élancé à son tour pour son tour du monde en solitaire et sans escale, une semaine après les 29 solitaires du Vendée Globe. Et la foule était nombreuse pour acclamer et soutenir le skipper de Come In Vendée autour du chenal des Sables-d'Olonne. Des milliers de personnes étaient présentes pour soutenir le skipper sablais de 46 ans.

Son départ était prévu le samedi 12 novembre, mais il est finalement parti ce dimanche 13 novembre à 15 h 02. Ces deux minutes en clin d'œil à l'heure de départ du Vendée Globe, qui était de 13h02. Jeff Pellet a descendu le chenal des Sables-d'Olonne accompagné par des milliers de personnes, massées le long des digues du chenal. Un départ plein d'émotion pour celui qui part faire son tour du monde en solitaire en "hors cadre". Refoulé par l'organisation de la course, il n'a pas voulu renoncer à son rêve depuis 20 ans !

Grâce à 350 entreprises qui ont financé son projet, Jeff Pellet s'est élancé sur son IMOCA Come In Vendée, racheté il y a un an à Robin Knox-Johnston et compte bien boucler la boucle en moins de 100 jours. C'est d'ailleurs l'avitaillement qu'il a prévu pour son tour du monde.

Pas de Vendée Globe "officiel" pour Jeff Pellet

Alors que tout le monde s'affairait sur les pontons du Vende Globe le dimanche 6 novembre 2016, pour encourager une dernière fois, les 29 candidats au tour du monde en solitaire, un candidat malheureux préférait un bon diner en famille à la maison. Car pour Jeff Pellet, le départ du Vendée Globe ne se fera pas en course. Pourtant, ça va faire 20 ans – l'âge de sa fille, marraine de son bateau – qu'il rêve de cette course !

Le 7 août dernier, il effectuait pourtant ses 4700 milles de qualification et retrouvait Port Olonna le 3 septembre dernier, après 28 jours de navigation. Pourtant, début septembre, il recevait un courrier de la direction de course l'informant qu'il ne répond pas aux conditions fixées par l'avis de course.

En effet, pour participer, il aurait dû boucler une course officielle, comme la New York-Vendée ou encore la Québec-Saint-Malo. Diverses raisons l'empêchent d'y participer : soucis personnels, problèmes de timing, problème de jauge, etc. Il décide donc d'organiser sa propre course, mais est stoppé dans sa démarche par la Fédération française de voile.

Mais le skipper de Come In Vendée décide de ne pas s'arrêter là ! "Cela fait 20 ans que je pense à cette course, et si proche du but, se voir refuser l'accès au départ de cette manière me laissera forcément des séquelles" explique Jeff.

Come In Vendée a pour objectif de soutenir des sportifs à travers un réseau d’entreprises dédié aux sports. 350 entreprises ont adhéré à l’aventure pour que le skipper puisse prendre le départ du Vendée Globe. Et ne pas participer serait une perte pour ceux qui ont cru dans le projet de Jeff.

Jeff Pellet décide donc de prendre le départ du Vendée Globe "hors cadre" le 12 novembre à 16 heures du ponton de Port Olona pour un tour du monde sans escale et sans assistance. Son bateau Come In Vendée est, depuis le 3 octobre, au port de commerce des Sables déquillé et démâté. Il a été remis à l'eau le 7 novembre pour des tests et essais techniques.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Jacqueline Joulin - 19 Novembre 2016
Bon vent JEFF tu dois croire en ton rve , a va le faire , tous avec toi , accroche toi , avec une grosse bise
Georges-Francis Landreau - 19 Novembre 2016
Est-ce que l'on peut suivre son parcours avec l'AIS ?
François-Xavier Ricardou - 21 Novembre 2016
Nous avons publi un sujet sur une cartographie qui permet de suivre sur une mme carte tous les tours du monde, dont celui de Jeff Pellet :
http://www.bateaux.com/article/24460/nos-marins
Ajouter un commentaire...
Reportage : Jeff Pellet

Come in Vendée, la fin d'un rêve

Le "pirate" du Vendée Globe, Jeff Pellet renonce à son tour du monde en solitaire