Double record pour Alex Thomson sur le Vendée Globe

Hugo Boss

Alex Thomson n'en finit d'aligner les records à la voile sur le Vendée Globe, à bord de son IMOCA Hugo Boss. Après celui de l'Équateur, il décroche celui de la plus grande distance parcourue en 24 h et celui du cap de Bonne Espérance.

On n'arrête plus la fusée Thomson, malgré l'avarie de son foil survenue le 19 novembre 2016. Après avoir battu le Record de la traversée Ouessant-Equateur en 9 jours, 7 heures et 3 minutes de mer, il signe deux nouveaux records sur ce Vendée Globe 2016.

Alex Thomson, le skipper le plus rapide en 24 heures

Le 21 novembre dernier, le marin britannique a battu le Record de distance à la voile en 24 heures en parcourant 535,34 miles nautiques. Il détrône ainsi François Gabart, qui avait enregistré 534,48 milles sur cette même course, en 2012. Alex Thomson a ainsi parcouru 1 573 mètres de plus que le skipper de Macif. Pour autant, les règles officielles stipulent que pour que ce record soit homologué, il doit dépasser de 1 mille le record précédent, ce qui n'est pas le cas ici...

Alex Thomson restera donc le marin du Vendée Globe — en solitaire sur un monocoque de 60 pieds — le plus rapide sur une distance de 24 h. Et la performance est à saluer quand on sait que quelques jours avant, son foil tribord s'abimait après un choc avec un OFNI.

Record du cap de Bonne Espérance

Le skipper d'Hugo Boss a franchi ce jeudi 24 novembre 2016 le cap de Bonne Espérance à 12h00 après 17 jours 22 h et 58 mn. Il pulvérise ainsi le temps de référence d'Armel Le Cléac'h. Il a mis un peu plus de 5 jours de moins (5 jours et 48 minutes) que le temps établi en 2012 de 22 jours 23 heures et 46 minutes. 

Alex Thomson a navigué de l'Equateur au Cap de Bonne-Espérance, le point le plus méridional de l'Afrique, à bord de son IMOCA 60, HUGO BOSS, en seulement 8 jours 15 heures et 56 minutes (à 11h UTC), établissant également un nouveau record dans la course. Le skipper français Jean-Pierre Dick détenait jusque là le record de temps entre l’Equateur et le Cap de Bonne-Espérance réalisé en 2013 en 12 jours, 2 heures et 40 minutes à bord de Virbac-Paprec 3.

Malgré son avarie, Alex Thomson tient à être le premier marin britannique à remporter le Vendée Globe. Et pour l'instant, il y réussit plutôt bien, dérochant des records et menant la flotte avec près de 100 milles d'avance depuis plus d'une semaine. Son foil finira-t-il par léser le skipper d'Hugo Boss ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Alex Thomson

Avarie de foil pour le leader de la flotte du Vendée Globe

A revoir : Quand le skipper Alex Thomson joue les équilibristes sur le mât de Hugo Boss