Les coraux du Pacifique terriblement menacés par l'activité humaine

Etude des coraux © Tara Expéditions

La goélette Tara est partie depuis 2016 pour une expédition de deux ans dans le Pacifique, pour analyser l'état du corail. Et il s'avère que l'activité humaine menace gravement les récifs coralliens, dont, il ne reste que 45 % en bonne santé.

Les coraux sont régulièrement soumis à des menaces naturelles qu'il s'agisse de maladies comme la "maladie de la bande blanche", qui, dans les années 1980, a très durement frappé les récifs des Caraïbes, ou de prédateurs dont le nombre augmente très rapidement. L'Acanthaster planci par exemple, une étoile de mer dévoreuse de corail, tend à pulluler certaines années, faisant des ravages dans les récifs coralliens. Des perturbations naturelles qui n'expliquent cependant pas le dramatique effondrement des populations coralliennes.

Depuis le début de l’ère industrielle, environ 20 % des récifs ont définitivement disparu. Et le phénomène ne semble pas vouloir ralentir : 25 % seraient en grand danger à court terme, et 25 % supplémentaires risquent d'être menacés avant 2050. Un phénomène du principalement à l'activité humaine.

© Pete West / BioQuest Studios

Les coraux se trouvant près du littoral, et donc des activités humaines, ils subissent en effet de plein fouet l'accroissement démographique et les conséquences néfastes qui vont avec : pollution, méthodes de pêche destructives, dégradations dues au tourisme de masse, rejets de sédiments, etc.

Le corail est de plus en plus sensible à ces perturbations, et notamment au changement climatique. La hausse importante des températures des eaux de surface provoque un stress chez le corail qui alors expulse ses zooxanthelles, les algues symbiotiques des coraux. Avec l'algue, le polype perd tous ses pigments et laisse voir par transparence son squelette calcaire : on parle de "blanchissement" des coraux. Si les conditions ne reviennent pas à la normale, c'est alors tout le récif qui est menacé de mort.

Corail au stand de sensibilisation © Maeva Bardy

Autre menace d'origine humaine, l'acidification des océans. Les rejets massifs de CO2 dans l'atmosphère ont eu comme effet d'augmenter l'acidité de l'eau, perturbant le processus de calcification (la création du squelette externe des polypes).

Pour en savoir plus sur l'état de santé des récifs coralliens, notamment dans le Pacifique, France O diffusera le 7 juin 2017, un documentaire de 52 minutes baptisé "Tara l'Odyssée du Corail" réalisé pendant la première moitié de l'expédition de la goélette Tara, "Tara Pacific 2016-2018." L'objectif est d'étudier le corail du plus grand océan du monde pour percer le mystère de cet animal encore méconnu, dont la vie est grandement menacée.

Corail et poissons autour de l'île de Coiba - Panama © David Hannan / Ocean Ark Alliance

Quelques chiffres clés

Le corail

20 % du corail déjà détruit

15 % très abimé, détruit d'ici à 10 ans

20 % menacé de disparition d'ici à 40 ans

45 % en bonne santé

L'expédition Tara

26 laboratoires de recherches impliquées

70 scientifiques embarqués

40 000 échantillons collectés

40 archipels étudiés

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Tara Océan Pacific

"Tara l'Odyssée du Corail" un documentaire pour sensibiliser sur la santé des récifs

15 000 échantillons récoltés par Tara dans le Pacifique pour l'analyse des coraux