La goélette Tara à la sauvegarde des coraux du Pacifique


La goélette Tara est partie le 28 mai 2016 de Lorient, son port d'attache, pour une expédition de 2 ans ½ dans le Pacifique. Les scientifiques étudieront les récifs coralliens et réaliseront 70 escales pour sensibiliser les habitants au devenir du corail.

Tara a largué les amarres le 28 mai 2016 pour sa 11e expédition. Après la Méditerranée (en 2014), la goélette va sillonner l'océan Pacifique, le plus vaste océan de la planète. Pendant deux ans ½, le voilier auscultera la biodiversité des récifs coralliens pour mieux comprendre son évolution face au changement climatique.

"Pour Tara, l'aventure continue. Pour Lorient, son port d'attache aussi. Cette aventure permettra à tous de redécouvrir la particularité du Pacifique et d'en mesurer les enjeux environnementaux qui se jouent aussi au plus près, dans notre quotidien. Pour les élus de Lorient Agglomération, Tara porte les valeurs du Développement Durable et représente une belle illustration de nos actions sur le territoire" explique Norbert Métairie, président de Lorient Agglomération, maire de Lorient.

11 000 km à parcourir pendant deux ans ½

Partie de Lorient sous les acclamations du public et aux côtés de nombreux plaisanciers, la goélette s'apprête à parcourir 11 000 km (6000 milles) pour rejoindre les premiers récifs coralliens de l'Est Pacifique. Elle rejoindra d'abord les États-Unis après une transatlantique de 30 jours pour une escale sur la côte Est des États-Unis à Miami. Puis elle empruntera le Canal du Panama mi-juillet.

Crédit : Fanch Galivel

Dès la sortie du canal du Panama, et pendant un an, les scientifiques effectueront les premières plongées, qui se poursuivront d'est en ouest, jusqu'au Japon. Dans cette campagne seront engagés des biologistes coralliens, chimistes, océanographes, spécialistes du plancton, qui tenteront de comparer le comportement de récifs coralliens face aux changements climatiques sur une vaste zone géographique qui n'a pas encore été appréhendée.

40 000 échantillons récupérés

De juin 2016 à septembre 2018, environ 40 000 échantillons seront prélevés. Ils fourniront de nouvelles données sur le rôle encore inconnu de certains paramètres biochimiques (acidité, salinité, turbidité,…) et de certaines espèces, intervenant dans la vie des récifs et leur adaptation aux changements environnementaux majeurs.

Les récifs coralliens sont très précieux. Ils fournissent nourriture et abri à de nombreuses espèces et assurent la subsistance directe à plus de 500 millions de personnes dans le monde grâce à la pêche. Pendant son périple, Tara effectuera 70 escales pour sensibiliser sur la richesse et la fragilité des récifs.

La Fondation Tara Expéditions profitera de cette expédition pour interpeler les acteurs politiques et le monde économique, sensibiliser la société aux enjeux écologiques les plus urgents ainsi qu'aux problématiques rencontrées par les populations qui dépendent, comme tout un chacun, de la bonne santé de l'océan.

"Pour des régions de grande richesse biologique, comme les lagons et les barrières de coraux, des mesures de protection sont de plus en plus nécessaires. Mais en parallèle de la conservation de cette nature, il est indispensable de soutenir la recherche pour mieux connaître et protéger efficacement ces récifs" explique Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Expéditions. Le développement durable et le dialogue environnemental sont des enjeux de long terme de ce début de XXIe siècle.

L'expédition pacifique

Etapes majeures : Panama, Malpelo (Colombie), Ile de Pâques, Papeete (Polynésie Française), Iles Cook, Samoa, Wallis et Futuna, Iles Kiribati, Micronésie, Mariannes, Japon, Taïwan, Fidji, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, Australie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Palau, Philippines, Chine, Hong Kong, Corée du Sud…

Au programme des escales : Projection, exposition, visites de scolaires, conférence avec une association locale. À chaque escale, Tara donnera la parole aux habitants et acteurs engagés dans la recherche ou la préservation des récifs pour faire connaître leur travail réalisé sur leurs territoires.

Tara Pacific en chiffre

  • 11e expédition de Tara depuis 2003
  • Plus de 2 ans d'expédition : mai 2016 - sept. 2018
  • 30 pays visités
  • 70 escales
  • 100 000 km parcourus
  • 40 archipels analysés de façon identique puis comparés
  • 26 institutions et laboratoires de recherche
  • 10 sites feront l'objet d'études ciblées sur des problématiques locales, dont 5 en 2016-2017
  • 40 000 échantillons prélevés en 2 ans
  • 70 scientifiques embarqués issus de 8 pays différents
Plus d'articles sur les chaînes :

Morbihan
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Tara Océan Pacific

15 000 échantillons récoltés par Tara dans le Pacifique pour l'analyse des coraux

"Tara l'Odyssée du Corail" un documentaire pour sensibiliser sur la santé des récifs