Interview / Comment consulter un médecin en mer ?

Le CCMM © CCMM

Dr Roux, Médecin responsable du CCMM (Centre de Consultation Médicale Maritime) nous explique comment se déroule une consultation en mer. Le CCMM - qui appartient au SAMU de Toulouse - gère la consultation médicale en mer pour les professionnels de la mer mais aussi pour les plaisanciers.

Comment se déroule la consultation en mer ? 

Les consultations - et surtout la première - se font en phonie car on a besoin d'échanger oralement. On échange ensuite beaucoup par mail. Les navires professionnels ont énormément de moyens à bord. Du coup pour les diagnostics, on utilise la photo numérique, notamment en cas de plaie ou d'allergie. 50 % de nos dossiers sont assortis de photos numériques envoyés par mail ou par sms sur un numéro dédié. Au CCMM on est considéré comme les pionniers de la télémédecine.

Dans le cas de la plaisance ? 

Cette organisation, initialement mise en place pour la marine fonctionne aussi pour le plaisancier. Peu connaissent notre existence, exceptés les plaisanciers aguerris. On est notamment en contact avec les personnes qui partent pour des transatlantiques, des tours du monde et qui nous sollicitent avant leur départ. Ils savent qu'ils peuvent nous joindre en cas de problème médical.

Habituellement, le plaisancier qui rencontre un problème médical à bord contacte le CROSS. Et toujours dans le cadre de la circulaire précisant qu'un patient blessé doit recevoir un avis médical, le CROSS le renvoie vers nous pour faire la consultation.

Chez les plaisanciers, la proportion de personnes débarquée est bien différente. Toute la problématique est là. On est très souvent confronté à l'impossibilité d'aider car, à bord, il n'y a rien. Seule la trousse de premiers secours est un strict minimum à avoir à bord et bien souvent le plaisancier n'a pas anticipé. Il n'a pas d'antibiotiques, d'antidouleurs ou d'antalgiques. On se retrouve souvent dans une situation où l'on est en mesure de leur dire ce qu'il se passe et ce qu'il faudrait faire mais n'ayant rien à bord, ils sont dans l'obligation de rentrer à quai pour aller voir un médecin ou de dépêcher un service d'urgence pour une prise en charge adapté. Sur un navire de la marine marchande, je ferais une prescription et tout serai mis en œuvre pour le soigner à bord.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Centre de Consultation Médicale Maritime

Le Centre de Consultation Médicale Maritime (CCMM), c'est quoi ?

Quelle trousse à pharmacie avoir à bord ?