La trousse à pharmacie recommandée par le CCMM pour la plaisance

Même s'il n'est pas obligatoire d'avoir une trousse à pharmacie à bord de son bateau, c'est néanmoins vivement recommandé. Le Centre de Consultation Médicale Maritime a donc établit trois sortes de dotations - médicaments et matériels - à avoir à bord en fonction de son programme de navigation et de son éloignement d'un port.

Couvrir les risques les plus courants

La dotation médicale et matérielle n'est pas la même en fonction de son programme navigation et de son éloignement du port. Le plaisancier n'aura pas besoin des mêmes médicaments s'il peut revenir rapidement à terre et consulter un médecin où s'il doit passer plus de 24 heures en mer avant de rejoindre le port.

Le Centre de Consultation Médical Maritime a établit trois listes de dotations médicales à avoir à bord de son bateau en fonction de sa navigation. Ces médicaments et matériels permettent de couvrir la majorité des pathologies qui pourraient survenir à bord : cardiologie, gastrologie, antalgie, dermatologie, ophtalmologie, pédiatrie, voir même neurologie.

Pour autant, en cas de doute sur une pathologie et même si les symptômes vous paraissent bénins, n'hésitez pas à consulter le CCMM qui vous fera une consultation médicale à distance et vous orientera sur l'attitude à adopter. Vous pourrez alors les informer sur la dotation à bord et les renseigner sur l'état du patient grâce à la Fiche d'observation médicale, que vous aurez rempli au préalable. Un médecin du CCMM déterminera alors la possibilité de soigner le malade à bord ou l'évacuation médicalisée ou sanitaire.

Quelle dotation pour quelle navigation ?

Dans le cas d'une navigation à moins de 6 milles des côtes, le plaisancier se contentera d'une dizaine de médicaments (plus si le format/dosage doit être adapté à des enfants).

Voir la liste pour une navigation à moins de 6 milles

Dans le cas d'une navigation entre 6 et 60 milles des côtes, le plaisancier ajoutera à la dotation de base (cotière), un complément de dotation de 21 médicaments (dont 3 adaptés au enfants).

Voir la liste pour une navigation entre 6 et 60 milles

Enfin, pour une navigation à plus de 60 milles des côtes, le plaisancier ajoutera aux deux listes précédentes 14 médicaments supplémentaires.

Voir la liste pour une navigation supérieur à 60 milles

Quelques conseils

Les médicaments et le matériel doivent être placés dans un contenant étanche et ne pouvant être ouvert par des enfants. La trousse de secours doit être placé dans un endroit facilement accessible, à l'abri de la lumière et de l'eau et peu soumis aux variations thermiques. Les produits doivent être rangés selon une organisation rationnelle et claire pour faciliter leur emploi et éviter les erreurs. Les quantités proposées correspondent à un équipage de 6 personnes maximum.

Si vous embarquez des enfants à bord, prévoyez des dosages adaptés ou des produits de substitution en fonction de leur âge.

N'oubliez pas d'amener une protection solaire, type écran total, non obligatoire mais vivement recommandé.

Recommandations du CCMM :

  • Les sujets ayant des antécédents spécifiques (allergies, asthme, syndromes neurologiques, cardiaque ou autres) doivent se munir du traitement d'urgence adapté à leur cas.
  • En cas de maladie préexistante et/ou de traitement en cours, cette liste doit être soumise au médecin traitant qui indiquera les éventuelles incompatibilités médicamenteuses et prescrira si besoin des médicaments complémentaires .
  • Sauf cas de force majeur, les médicaments relevant de la règlementation de la liste I ou de celle de la liste II ne peuvent être utilisés que sur prescription médicale : demander une consultation télémédicale (CCMM). Les sujets ayant des antécédents allergiques doivent être particulièrement vigilants.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Centre de Consultation Médicale Maritime

Quelle trousse à pharmacie avoir à bord ?

Blessé à bord ? Les bons réflexes pour une consultation médicale en mer