Les Glénans : 70 ans et toujours indémodables

L'école des Glénans

Depuis 1947 — date de sa création —, les Glénans sont un incontournable pour apprendre la voile. Avec 5 sites en France, plusieurs niveaux de pratiques et de nombreuses activités, l'école a su s'imposer comme référence. Découverte de l'école des Glénans.

Passionnés et bénévoles

Aux Glénans, on promeut l'engagement bénévole auprès de ses membres. Ainsi, les moniteurs sont des passionnés, parfois d'anciens stagiaires. Et ce n'est pas le cas que dans le domaine de la voile…

Pendant les stages, on participe également à la vie de groupe, en fonction de ses envies et de ses savoir-faire. Cela s'appelle, les "bordées."

Aujourd'hui, l'école des Glénans reçoit 15 000 stagiaires par an, avec des niveaux différents (5 niveaux de pratiques). Encore beaucoup pensent que les Glénans sont réservés à l'élite de la voile… Pourtant, en 2016, 2 900 stagiaires ont intégré le niveau 1, réservé aux débutants. "Le but des Glénans, c'est avant tout de former à la pratique de la voile, pour tous les publics !" explique le service communication des Glénans.

Au Glénans, on n'oublie pas non plus l'aspect sécurité… Parce que peut-être que les fondateurs étaient des novices de la voile, le topo sécurité est systématique en début de stage et certains comportements obligatoires : port du gilet de sauvetage et de chaussures adaptées…  

Une offre variée

Aux Glénans, il y en a pour tous les goûts : de la croisière hauturière au kitesurf, en passant par les bateaux à foils qui débarquent sur le marché. Le but c'est de prendre plaisir à être en mer… La flotte est variée et renouvelée régulièrement. En 2017, l'école a d'ailleurs fait l'acquisition de deux Elan E4, mais aussi de planche sur foils ou dériveurs.

Les élèves ont le choix entre 5 bases, même si la Bretagne reste le centre névralgique de l'association.

  • Archipel de Glénan: À une heure de vedette de Concarneau, les stages sont répartis sur 4 îles (Bananec, Drenec, Fort Cigogne et Penfret).
  • Paimpol : situé dans les Côtes-d'Armor, Paimpol est la porte d’entrée de la navigation en Manche.
  • L'île d'Arz: Avec ses 3 km2 est l’une des plus grandes iles de ce Golfe du Morbihan

Depuis la fin des années 60, deux bases ont ouvert en Méditerranée :

  • Marseillan: la plus récente des bases
  • Bonifacio: La plus "sud" de toutes les bases des Glénan, dans le sud de la Corse.

Les Glénans organisent également des croisières aux Antilles et au départ de Concarneau avec des bateaux itinérants. En 2017, il était possible de prendre le départ de Paimpol pour une virée dans le nord (Norvège, Écosse…).

Mais attention aux prérequis. Les stages sont ouverts du niveau 0 jusqu'au niveau 4. "Par exemple, on recommande à un débutant d'aborder la croisière par un stage sur site avec des sorties à la journée plutôt que de partir directement sur une croisière" conclue le service communication.

Les dates clés des Glénans

1947 : Helene et Philippe Viannay organisent les premiers séjours sur l’archipel de Glénan, à destination d'anciens résistants

1952 : mise à l'eau de "Sereine", conçue pour la haute mer. Le premier bateau de croisière des Glénans sera classé Monument Historique en 2001. Il a parcouru l'équivalent de 6 tours du monde et accueilli plus de 5 000 équipiers. Restaurée en 2005, "Sereine" navigue toujours aujourd'hui.

1953 : La Caravelle est dessinée par Jean-Jacques Herbulot et fait partie, au même titre que le Vaurien ou le Glénans 5.7, des bateaux emblématiques de l'école. Plus de 3 000 unités ont été́ mises à l'eau par la suite.

1961 : Les Glénans éditent le premier Cours des Glénans qui devient vite le manuel nautique de référence, en France comme à l'étranger. La 7e édition a été vendue à plus de  5 000 exemplaires et la prochaine sera diffusée en fin d'ann e 2017.

1965 : Ouverture de la première base sur le continent, à Paimpol (Cotes d'Armor). Viendront ensuite les bases d'Arz (Morbihan), et de Marseillan (Hérault). D'autres sites ouvriront (en Irlande par exemple) mais ne sont plus gérés par l'association aujourd'hui.

2003 : Les Glénans organisent les premiers stages transatlantiques. On y apprend la navigation astronomique, le rythme des quarts et la vie au grand large.

2005 : le cap des 300 000 adhérents est franchi

2013 : Les stages de kitesurf accueillent leurs premiers stagiaires. Depuis deux ans, on peut également pratiquer le kayak et les foilers, ces bateaux volants, sont aujourd'hui en phase d'expérimentation.

Les chiffres clés des Glénans

+ de 200 moniteurs formés chaque année

5 bases

+ de 15 000 stagiaires par an

800 bénévoles

70 voiliers habitables

152 catamarans

85 dériveurs

150 planches à voile

70 day boats (petits bateaux de croisière permettant de faire des sorties à la journée).

5 niveaux de pratiques

11 ans, l'âge des plus jeunes stagiaires

81 ans, le stagiaire le plus âgé en 2016

1 vainqueur du Vendée Globe (Vincent Riou, ancien chef de site)

34 ans, moyenne d'âge des stagiaires

45 000 exemplaires vendus du Cours des Glénans

400 000 stagiaires depuis la création

150 000 milles (6 tours du monde), parcourus par le voilier "Sereine", aujourd'hui classé monument historique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Les Glénans

Les Glénans : quand la résistance démocratise la plaisance