MENUBateaux.com
Magazine de la plaisance
SE CONNECTER

Pogo 8.50, paré pour le grand large !

Comment bien choisir son voilier d'occasion ? Cette semaine le Pogo 8.50, une des gloire du chantier structure. Dessiné par Pierre Rolland, ce voilier de croisière à mis un coup de pied dans la fourmilière à sa sortie avec un baud très large et une finition minimaliste pour augmenter la performance. Un voilier qui a fait parcourir des milles à ses propriétaires.

Le
  • Prix à partir de 45 000 euros.
  • Mais la plupart des modèles bien équipé se négocient autour de 55 000/60 000 euros… malgré la sortie du Pogo 30.
  • Produit de 1999 à 2010

Avec sa carène très large, ce plan Rolland affiche une superbe aisance au portant dans le vent fort. Il plane, bien à plat – jusqu’à 17 nœuds -, sans solliciter beaucoup le pilote. Une qualité qui en fait un support idéal pour traverser l’Atlantique, d’autant que le bateau est très bien construit.

Pogo 8.50

Mais aux autres allures, et particulièrement par vent faible, le 850 n’affiche pas plus de brio que les voiliers de même longueur. La faute à un déplacement assez lourd et à une surface mouillée importante. A l’intérieur, pour gagner du poids, le chantier a joué la carte du dépouillement : varangues apparentes sans plancher, deux couchettes doubles mais pas de portes, table à cartes sans assise et cuisine ultra simple. Peu de petits rangements, mais une vaste soute derrière le cabinet de toilette sous le cockpit.

Pogo 8.50

Le Pogo 8.50 est un voilier marin et rustique plutôt réservé à un équipage réduit (couple ou solitaire) qui préfère les plaisirs de la navigation au large à ceux de l’escale. Son seul défaut ? Il garde une cote élevée…

Pogo 8.50

Le diagnostic de Bateaux.com

En 2000, on ne parlait que de lui ! Pensez : un voilier avant tout taillé pour bouffer du mille qui fait l’impasse sur l’ambiance vieille marine, ça ne court pas les pontons… et puis son homologation insubmersible lui vaut d’être le plus petit voilier homologué en catégorie A. De quoi avoir des ailes pour partir au large.

Pogo 8.50

Les avantages

  • Voilier sûr et marin
  • Cockpit large et confortable
  • Volume intérieur généreux

Les inconvénients

  • Pas de jupe arrière
  • A la peine par petit temps
  • Côte élevée
Pogo 8.50

Mais que lui manque-t-il ?

Rien. Le 8.50 reste un excellent voilier.

L’équivalent aujourd’hui ?

Son successeur le Pogo 30, plus rapide encore, surtout au près et dans les airs légers.

Pogo 8.50, le résumé du bateau

ChantierPogo Structures
ArchitectePierre Rolland
Longueur hors-tout8.50 m
Longueur de coque8.50 m
Largeur3.60 m
Tirant d'eau1.75 m
Catégorie CEA
Déplacement lège2 800 kg
Surface de voilure au près53 m2
Voir la fiche technique complète et les photos du Pogo 8.50
Reportage : Voilier d'occasion

Pen Duick 600, le mini croiseur imaginé par Eric Tabarly

Sun Odyssey 33i, très propre sur lui

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Djinn Pogo 3 mois
Pas ridicule ds les petits airs, le Pogo 8.5 (ancien propriétaire). Si on ne cherche pas trop à caper bien sûr, et que les poids emmenés sont limités et plutôt bien centrés, avancés. Et, "déplacement assez lourd " : 2,8T lège pour 8,5m x 3,6m...?? Par rapport à quel voilier comparable svp ? Enfin la surface mouillée n'est peut-être ps aussi importante qu'on le pense en voyant sa largeur, car sa carène est très arrondie contrairement au pogo 30, (plat avec bouchains). Bien frappant qd on le voit à sec. Il faudrait des chiffres pour comparer. L'idéal dans le léger, est d'arriver à le faire gîter un minimum à mon avis. Mériterait juste une GV plus grande dans les petits airs (existe, à corne a priori), si on veut bien l'optimiser.

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO