La croisière avec des enfants, organisez la vie à bord

© Bateaux.com

En mer, le temps peut parfois être long pour les plus petits. Les enfants ont besoin de se dépenser et se retrouver enfermé en vase clos peut parfois être difficile. Voici quelques conseils pour organiser la vie à bord et que votre voyage se déroule dans les meilleures conditions.

Les faire participer à la vie à bord

Impliquer vos enfants à la vie du bord en mettant en place quelques règles simples pour vivre en convivialité et dans le respect des uns et des autres. Sur un bateau, tout le monde participe, mais pensez à adapter les tâches à l'âge de vos enfants.

Pour les plus petits, demandez-leur de mettre la table par exemple et de débarrasser, de ranger leurs affaires quotidiennement, de vous aider à préparer les repas. Pour les plus grands, confiez-leur la vaisselle, certains repas, etc.

Sur un bateau, on est rapidement confiné et on peut rapidement manquer d'intimité. Alors, pensez à leur expliquer de respecter le sommeil des autres. Le soir comme le matin, si certains dorment, on chuchote.

Leur donner une cabine

Les enfants ont besoin d'avoir un lieu de repli et de calme. Un univers bien à eux et juste à eux. Aménagez-leur si c'est possible une cabine où ils pourront se reposer, jouer, rêvasser ou faire des cabanes. Les enfants ont une capacité d'imagination et ils n'auront aucun mal à transformer les cloisons de leur cabine en toboggan à la gite.

N'oubliez pas les toiles antiroulis pour bien caler les enfants lorsqu'ils dorment et éviter qu'ils ne s'écrasent les uns contre les autres au gré des mouvements du bateau. Enfin, s'ils ne sont pas habitués à dormir au jour, n'oubliez pas les masques de nuit ! 

Faire des activités à terre…

Planifier des activités avec vos enfants est vraiment important. Profitez des séjours à terre pour visiter et découvrir le lieu de votre escale, mais profitez-en aussi pour proposer des activités qui conviennent à vos enfants. Les plus jeunes seront sans doute plus attirés par des châteaux de sable que la visite d'un musée. L'escale leur permet de se dépenser et de se défouler.

Ou en mer

Profitez de vos mouillages pour proposer des activités en mer cette fois-ci. Rien de mieux que de plonger depuis le cockpit, d'aller explorer les fonds marins avec un masque et un tuba ou alors de faire une virée en paddle autour du bateau. Et pour les plus chanceux d'entre vous, profitez-en pour leur apprendre à faire de l'Optimist ou à naviguer sur des petits dériveurs gonflables comme les Tiwal.

Les occuper pendant les longues navigations

Les longues navigations ne sont pas ce que les enfants apprécient le plus. Enfermé à bord ou dans le cockpit, le temps leur parait long. À l'extérieur, profitez-en pour admirer la mer, les oiseaux, les paysages, les poissons volants et les dauphins joueurs que vous aurez peut-être la chance de rencontrer.

Pour le reste, embarquez avec vous quelques jeux de société, quelques jouets (la bonne boite de Lego servira à développer l'imagination) et pourquoi pas quelques films sur un ordinateur.

Mais les activités les plus simples sont souvent appréciées. Triez les coquillages ramassés au gré des escales et surtout n'oubliez pas les feuilles et les feutres pour les coloriages et dessins de journal de bord version enfant, fait maison !



Les intéresser les à la navigation

N'hésitez pas à leur faire prendre la barre et à les faire participer à la navigation. Pus grands ils pourront installer les pare-battages, lover les amarres… Rendez la navigation ludique en les impliquant, en les faisant tenir un cap, tirant sur un bout. Ils se sentent valorisés et investis d'une mission. En grandissant, on peut aussi leur apprendre à utiliser un compas de relèvement et à se repérer sur une carte.

Gérer le mal de mer

Et oui le mal de mer touche tout le monde et c'est encore plus dur quand ce sont vos bouts de chou. Essayer de passer du temps avec eux et de les rassurer. Installez-vous ensemble dans une cabine, essayez qu'ils s'endorment, c'est parfois mieux pour eux. Donnez-leur à boire s'ils en ont besoin et laissez un seau à portée de main.

Si le confinement est encore pire. Habillez-le chaudement, harnachez gilet de sauvetage et long et attachez-les dans le cockpit. L'allée centrale évitera de les changer de bord lors des manœuvres.

Et n'oubliez pas que le mal de mer s'oublie vite !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...