Interview / De nouveaux foils spécial Vendée Globe pour l'IMOCA Charal

© Jean-Marie Liot / Aléa / Charal

Depuis son retour du Brésil, pays d'arrivée de la Transat Jacques Vabre 2019, l'IMOCA Charal a rejoint le hangar lorientais du Charal Sailing Team. Pendant trois mois et demi de chantier d'hiver, les équipes vont travailler sur le bateau, et notamment sur l'ajout de nouveaux foils.

En vue du Vendée Globe 2020, point d'orgue du circuit IMOCA, l'IMOCA Charal va gagner en performance. Pendant trois mois et demi de chantier d'hiver, une vingtaine de personnes va travailler sur quatre grands chantiers : les foils, l'ergonomie, l'énergie et les voiles.

Des foils pour le Vendée Globe

Charal sera donc doté d'une nouvelle paire de foils pour le tour du monde en solitaire dont le départ sera donné en novembre 2020. Ces foils ont été principalement développés pour ce parcours qui se court à 80 % au portant.

La version 1 des foils correspondait plus aux conditions rencontrées sur la Route du Rhum 2018 et la Transat Jacques Vabre 2019, qui sont courues principalement au reaching avec du près et certains passages de fronts en début de parcours.

"Nos foils V2 sont plus typés Vendée Globe, mais sont aussi le fruit d'un an et demi de retour d'expérience de nos foils V1. On a commencé à y penser il y plus d'un an. On aurait pu décider de les installer pour la Transat Jacques Vabre, ce qui nous aurait permis de gagner un peu en performance, mais on a préféré gagner 6 mois d'études de plus pour encore plus d'optimisation. C'est sûr qu'avec les conditions rencontrées sur cette Jacques Vabre — beaucoup de portant sans passage de front — on aurait été plus vite" nous explique Pierre-François Dargnies, directeur technique du Charal Sailing Team.

© Jean-Marie Liot / Aléa / Charal

Gains de performances

"On a réalisé des statistiques météo pour connaitre les conditions que l'on rencontrera sur le Vendée Globe, mais nos foils sont aussi adaptés pour le près, sinon ça compliquerait la remontée de l'Atlantique. On sait qu'on aura des gains de performance très importants sur le tracé du Vendée Globe, mais aussi à toutes les allures" ajoute Pierre-François.

Nous n'en saurons pas plus sur la forme de ces foils, "qui seront assez différents des foils V1. C'est un énorme avantage d'être le premier bateau à avoir été mis à l'eau, mais on sait aussi qu'on peut être copié" détaille Pierre-François. Il faudra donc attendre le mois d'avril 2020 et la remise à l'eau du monocoque argenté pour les découvrir.

© Jean-Marie Liot / Aléa / Charal

Adapter les foils aux conditions météo

Si le Charal Sailing Team conserve la V1 de ses foils, c'est uniquement "au cas où", comme l'explique Pierre-François : "Les foils version 1 ont un peu évolué et deviennent des foils de "spare" (de rechange) et seront réutilisés si les foils V2 cassent, par malheur."

Mais serait-il possible de les conserver pour les réutiliser sur la Transat Jacques Vabre 2021 par exemple, puisqu'ils conviennent parfaitement aux conditions rencontrées sur cette course ?

"Les foils sont interchangeables d'une course à l'autre et ne demandent aucune modification structurelle sur le bateau, seulement un changement de palier. À moindre complication, on peut passer de l'une à l'autre version" nous explique Vincent Lauriot-Prévot, du cabinet d'architecte VPLP, qui a conçu l'IMOCA Charal et travaillé sur le dessin de ces nouveaux foils.

Si Charal conservera sa version 2, fruit d'un long travail d'expérience, pour le reste de la saison, il n'est pas absurde d'envisager d'adapter les foils en fonction des conditions rencontrées sur les courses. Certes, il s'agit d'un important coût financier quand on sait qu'une paire de foils (études, fabrication, installation) avoisine les 500 000 à 600 000 €.

"Sur The Ocean Race, ils pensent à avoir deux paires de foils — de près et de portant — à installer en fonction des étapes et des conditions, mais sur le Vendée Globe, c'est difficile de se permettre ce genre de chose" conclut Pierre-François.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Vendée Globe
Toute l'actualité Vendée Globe

Publié sur Yacht-Club.com

Preuve de l’exigence et de la méticulosité du chantier d’hiver de l’imoca Campagne de France, le démontage et la répartition des éléments vitaux du bateau... - Lire la suite