Les odeurs de bateau ne sont pas une fatalité, comment naviguer sur un bateau qui sent bon ?

© FX Ricardou

Tous les voiliers ne sont pas condamnés à sentir « le bateau », si l'expression vous parle. Avec un peu d'entretien et de bon sens, vous pouvez remédier à cet inconvénient pour le plus grand plaisir de votre équipage.

Certains plaisanciers considèrent comme une fatalité l'odeur de renfermé si caractéristique que prennent souvent les voiliers au bout de quelques années d'utilisation. Sauf à s'en servir comme d'un repoussoir pour les équipiers indésirables, ce parfum caractéristique mêlant subtilement relents d'hydrocarbure et de moisissures, peut être efficacement combattu. Voyons ensemble d'où viennent ces odeurs et comment nous en débarrasser.

Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?
Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?

La cale moteur

Premier coupable, responsable numéro un de maux de mer tenaces : le moteur, ses fuites et ses restes de vidange. Outre le risque d'incendie que comporte la stagnation d'huile et de gasoil sous le carter, il suffit de quelques gouttes d'hydrocarbures mal essuyées pour que se répande une odeur désagréable dès que le moteur chauffe un peu. Au fil du temps les rideaux, coussins et vaigrages s'imprégneront aussi de ce fumet infernal et vous devrez tout changer.

Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?
Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?

Les coussins

Lorsque vous dormez, de la condensation se forme sur la face arrière de votre matelas. L'ambiance humide du milieu marin n'arrange rien : au fil des semaines les coussins finissent par moisir. Pour éviter cela, sortez-les régulièrement pour les aérer. Quand vous quittez le bord pour plusieurs jours, il est bon de les placer verticalement, sur la tranche. Ainsi ils sécheront doucement.

Quant aux housses, lavez-les au moins une fois par an, et plus encore si vous avez mis de l'eau de mer sur les couchettes, en vous allongeant en ciré par exemple. Vous pouvez aussi opter pour des housses en simili cuir, qui en principe n'absorbent pas l'humidité.

Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?
Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?

Les vieilles brassières en mousse

Elles dorment au fond de la pointe avant. Stockée-là parce qu'elles sont volumineuses et légères, elles ne vous servent plus. Mais Dieu sait pourquoi, vous ne voulez pas les jeter. OK, mais sortez-les de là tout de suite ! Au fil des mois et des saisons, elles s'imprègnent d'humidité, surtout quand elles ont rencontré l'eau de mer qui stagnait dans les fonds. Si c'est le cas, elles ne sécheront jamais complètement et continueront à diffuser leur délicat arôme de renfermé dans tout le bateau.

Les vaigrages

La petite couche de mousse qui prétend vous protéger de la condensation a pour corollaire de retenir l'humidité : c'est bien sa fonction ! Mais avec l'humidité, elle absorbe également TOUTES les odeurs qui ont stagné dans votre voilier. Personnellement j'avais un Chance 32, construit par un amateur qui avait recouvert l'intérieur de moquette collée à la néoprène et agrémentée de nombreux cendriers SNCF. Je vous laisse deviner le résultat 10 ans après... La seule solution est de le changer.

Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?
Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?

Les fonds de cale

Là, c'est super simple : nettoyez-les le plus souvent possible. Le mélange de miettes de pain, de fromage, de peau de saucisson, d'eau de mer et de tout ce que des êtres humains peuvent répandre sans même s'en apercevoir finit par dégager des gaz mortels. Le vinaigre blanc additionné de quelques gouttes d'huile essentielle de lavande fera des merveilles tout en préservant l'environnement.

Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?
Comment combattre les mauvaises odeurs d'un bateau ?

L'aération

Voilà un point crucial si vous ne voulez pas vous transformer en ménagère compulsive. Un voilier où l'air ne circule pas sent toujours mauvais à la longue. En plus, on y est beaucoup plus facilement malade. La solution est de ménager une ventilation naturelle de l'avant à l'arrière en plaçant des aérateurs étanches en nombre suffisant du capot avant aux cloisons les plus à l'arrière possible.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...