3e place en Imoca sur la Route du Rhum 2014, Marc Guillemot commente l'arrivée

Safran est arrivé à Pointe-à-Pitre après un parcours de 13j 1h 59min et 20s soit 4056 milles à 12,92 nœuds

Pour sa 5e Route du Rhum, Marc Guillemot s’adjuge la troisième marche du podium en arrivant avec un écart de 21h et 20min sur François Gabart.

En panne de pilote depuis 4 jours, avec un moteur qui perd de l'huile, la régate a pris une autre dimension. Elle devient une épreuve de force, où Marc pense à finir d’abord, tout en restant en course. Le marin doit alors prendre la barre sans relâche. A 950 milles de la Guadeloupe, Macif et Maître Coq s’échappent et relèguent Safran à plus de 100 milles dans leur tableau arrière.

Sa troisième place relève aujourd’hui d’une véritable prouesse.

Yann Guichard est venu accueillir Marc Guillemot

"Cette course s’est transformée en vrai combat, ce n’est pas du tout ce que j’avais envisagé au départ.

Il a fallu faire avancer le bateau dans l’adversité avec tous les problèmes techniques que j’ai eus. Je crois que je n’avais jamais fait de course avec autant de problèmes qui se sont enchainés et qui en ont entrainé d’autres. Je me suis vraiment posé la question à 950 milles d’ici. Qu’est ce que je fais ? Je ne vais plus avoir d’énergie.

Je n’étais plus dans la course et en même temps quand même dans la course. Il a fallu se battre, et puis, petit à petit, on apprend à fonctionner avec ses problèmes, les gérer et jeter un œil aussi sur ce qui passe en course. Franchement, je pense que je me suis vraiment bien battu.  

C’est un bateau qui est tellement bien, tellement beau, bien construit, bien pensé grâce à tous ceux qui y ont participé : les archis, Verdier et VPLP, les équipes de Safran. C’est un super bateau qui a encore une longue carrière devant lui. On le verra sur d’autres épreuves. Ça me fait quelque chose. C’est un peu de moi ce bateau, j’aurais bien prolongé le débat."

Plus d'articles sur les chaînes :

Guadeloupe
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...