Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Relancer l'activité des Vedettes Sirènes (3/4)

Quand les frères Drevillon ont repris l'entreprise familiale, elle avait été vendue depuis 22 ans. Il a donc fallu relancer l'activité et apporter une touche de modernité.

Le

Relancer l'activité

Au départ, il a fallu mettre beaucoup de choses en place pour le lancement de la saison 2014. "On a essayé de construire notre stratégie en développant de nouvelles choses." Possédant toutes les cartes en main pour reprendre l'activité et la moderniser, les deux jeunes hommes ont joué de leur expérience et ont pu compter sur le soutien de leur père.

À 32 ans, Guillaume possède une formation en école de commerce. Son frère Antoine a suivi un cursus en géologie et en gestion de l'environnement. "J'ai géré la partie commerciale et la gestion de l'entreprise. Antoine m'a accompagné sur la construction des commentaires. On a un vrai rôle à jouer dans la prestation" explique Guillaume.

En parallèle, ils ont beaucoup développé leur présence sur le web, notamment sur les réseaux sociaux et sur Trip Advisor. "On a fait une bonne saison pour une première année, le temps était de la partie. L'objectif était atteint"

Deux fonds de commerce pour une seule activité

Pour simplifier l'activité, les deux frères ont conservé les fonds de commerce, comme l'avait fait avant eux, Jean-Gilles Guéguéniat. "On a gardé le fonds de commerce des Vedettes Sirènes et celui des Vedettes Rosmeur, le concurrent. Aujourd'hui, nous avons inversé la tendance en diminuant la communication de Rosmeur."

Côté Vedettes Sirènes, la flotte est composée de 3 bateaux : Sirène I, Sirène II et Sirène III. Côté Rosmeur, il n’y a qu'un bateau. Au final, les visites mobilisent 2 bateaux, mais l'été, en juillet et août, trois bateaux se relaient. "Le dernier bateau ne sert qu'en cas d'avaries."

Pour faire fonctionner l'activité, les frères Drevillon, qui sont en train de passer leur Capitaine 200, embauchent deux capitaines et un matelot. "Mon frère et moi, nous nous sommes partagés les postes de matelot et la billetterie. L'été, nous tournons à 8 personnes."

Et l'hiver, ne croyez pas que l'activité s'arrête pour eux puisqu'il faut ensuite assurer la maintenance technique des bateaux, hiverner le matériel ou encore préparer la saison à venir…

Reportage : Grottes de Morgat

Découvrir les grottes de Crozon-Morgat (4/4)

Les Vedettes Sirènes ou une histoire de générations

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO