Prise en main de l'Océanis 35, le dernier né de Bénéteau

Après l'Océanis 38, son petit frère le 35 arrive avec le même concept de 3 versions déclinées autour d'un même modèle. Mais au-delà de cette innovation, c'est aussi un nouveau concept que lance Bénéteau avec ce modèle.

Dessiné par le cabinet Finot-Conq, l'Océanis 35 est le petit frère du 38. C'est sur ce premier modèle que Bénéteau a innové en proposant le bateau en 3 versions d'aménagement. Daysailer pour la navigation à la journée sans aucune cloison dans le bateau et avec des installations réduite au strict minimum (pas de cuisine en autre). Weekender avec une ou deux cabines arrière fermées, mais sans cloison à l'avant pour une impression d'espace dans le carré. Et enfin la version Cruiser avec une cabine fermée sur l'avant. Seule la cloison avant, installée ou non diffère entre les deux dernières versions et l'on trouve des propriétaires qui choisissent la version la plus équipée même s'ils naviguent avec la cloison démontée.

 

 

Ce concept architectural a demandé pas mal de calcul, notamment de structure en l'absence de cloison avant, pour que ce bateau ait suffisamment de raideur. Après un lancement sur l'Océanis 38, voici désormais l'Océanis 35 qui se décline dans ces mêmes trois versions.

 

 

Autre innovation de ce modèle, l'adoption de l'arceau au-dessus de la descente qui reprend le point d'écoute de grand-voile. Cette position peut paraître anodine, mais change en profondeur ce voilier. Jusqu'à présent, depuis que les chantiers ne veulent plus de rail d'écoute dans les cockpits des voiliers de croisière pour des raisons pratiques et de sécurité, ce dernier était installé sur le rouf devant le capot de descente. L'installation d'un l'arceau a permis d'agrandir la descente pour offrir des marches moins verticales et surtout de reculer le mât à l'image de ce qui se fait sur les voiliers de course modernes. Le plan de voilure est ainsi reculé et le bateau mieux équilibré.

Côté carène, ce voilier reprend les codes actuels avec l'usage d'un bouchain qui court jusqu'à l'étrave. Il offre une plus grande stabilité de forme et augmente la largeur au niveau des couchettes. Sur le 35, on gagne ainsi 6 cm de large pour le couchage avant.

Le cockpit gagne aussi fortement en largeur et il reçoit sans gène deux barres à roue (relié à un double safran vu la largeur de la carène).

Si l'Océanis 35 donne l'impression de naviguer sur un voilier beaucoup plus gros que sa taille (de par sa largueur), il nous rappelle à l'ordre quand il faut se déplacer sur le pont. En effet les passavants sont encombrés par les bas haubans, obligeant à grimper sur le rouf pour franchir ce passage.

A l'intérieur, la cabine est accessible par une descente large et peu pentue (40°). Le cabinet de toilette sur tribord est assez étroit pour ne pas gêner le carré. Il fait face à la table à carte (sur bâbord) dont le dossier est une immense penderie à cirés. Un bon point qui montre que ce voilier est avant tout un bateau pour naviguer. Les hublots de coque offrent une bonne visibilité sur de chaque bord même si la vue sur le gréement et le pont est assez limitée.

Nous avons pu découvrir l'Océanis 35 dans sa version Cruiser avec 3 cabines. Même dans cette version la plus équipée, nous ne nous sommes jamais sentis à l'étroit dans cet intérieur lumineux réalisé en bois clair.

Bénéteau montre dans l'Océanis 35 son audace à innover n'hésitant pas à proposer un voilier de 35 pieds de 3,70 m de large ! Une plateforme efficace et confortable en mer, mais qui risque de se voir octroyer une place réservée au plus de 12 m dans les ports… 

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

  • Longueur hors tout (Day Sailer) 9,99 m
  • Longueur hors tout (Week Ender & Cruiser) 10,45 m
  • Longueur coque 9,97 m
  • Longueur flottaison 9,70 m
  • Largeur coque 3,72 m
  • Poids lège (Day Sailer - GTE) 5 207 kg
  • Poids lège (Cruiser - GTE) 5 533 kg
  • Tirant d'eau long 1,85 m
  • Poids du lest long 1 559 kg
  • Tirant d'eau court 1,45 m
  • Poids du lest court 1 825 kg
  • Tirant d'air 15,45 m
  • Tirant d'eau dériveur 1,15 m-2,30 m
  • Poids lest dériveur 1 995 kg
  • Capacité eau douce (standard) 130 L
  • Capacité eau douce (option) 200 L
  • Capacité carburant 130 L
  • Puissance moteur 20 ou 30 ch

ARCHITECTES / DESIGNERS

  • Architecte Naval : Finot - Conq
  • Architecture intérieure & Pont : Nauta Design

ATTESTATION CE

  • Catégorie A - 6 personnes
  • Catégorie B - 8 personnes
  • Catégorie C - 10 personnes

PRIX : à partir de 96 460 € HT

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Patrice Caron - 12 Février 2016
il part à combien $ ce bateau ?
Ajouter un commentaire...

Océanis 35, la fiche technique

MarqueBénéteau
ArchitecteGroupe Finot
Longueur hors-tout10.45 m
Longueur de coque9.97
Largeur3.72 m
Tirant d'eau2.30 m
Catégorie CEA
Nombre de passagers6
Déplacement lège5 799 kg
Surface de voilure au près54 m2
Nombre de moteurs maximum1
Carburant130 L
Voir la fiche technique du Océanis 35
Reportage : Bénéteau Océanis 35

Le voilier Océanis 35 vu par Pascal Conq, son architecte

Actualités de l'entreprise