Les podiums de la Transat Jacques Vabre 2015

François Gabart et Pascal Bidégorry (Macif)

La 12e édition de la Transat Jacques Vabre s'est terminé ce vendredi 27 novembre avec l'arrivée du dernier Class40, Créno Moustaches Solidaires, qui aura mis 33 jours 04 heures 13 minutes et 20 secondes, contre les 12 jours 17 heures 29 minutes 27 secondes de Macif. L'occasion de revenir sur les podiums de chaque catégorie.

Cette 12e édition de la Transat Jacques Vabre aura été riche et pleine d'imprévus. Ils étaient 42 à prendre le départ, mais seulement 25 à rallier Itajaí au Brésil. Malgré des conditions météo difficiles annoncées les premiers jours de cours, le comité avait décidé de ne pas différer le départ. Et comme annoncé, les premiers jours furent difficiles, la casse était au rendez-vous et les abandons se comptaient à la pelle. Surtout chez les Imoca, où plus de la moitié de la flotte a été décimée. Il faut dire qu'il y avait de nombreux bateaux de nouvelle génération, récemment mis à l'eau, et doté de foils. Tous ont dû abandonner, excepté Banque Populaire VIII, mené par Armel le Cléac'h et Erwan Tabarly.

Chez les Ultimes, celui qui faisait officie de favori, Sodebo Ultim, a finalement décroché la 2e place, après une lutte acharnée avec Macif. Et c'est donc François Gabart et Pascal Bidégorry qui montent sur la première marche du podium, alors qu'ils avaient eu du mal à partir du Havre, dans une brise quasi inexistante. Une belle réussite pour un bateau qui vient d'être à l'eau et dont la course devait servir à valider le potentiel du bateau.

Alors qu'ils étaient 4 à prendre le départ, 2 ont dû abandonner : Prince de Bretagne, victime d'un chavirage et Actual, victime d'une avarie.

François Gabart et Pascal Bidégorry (Macif) - Thomas Coville et Jean-Luc Nélias (Sobedo Ultim')

Chez les Multi50, pas de surprise puisque c'est FenêtréA Prysmian qui décroche la 1re place. À la deuxième place, on retrouve Ciela Village, qui a fait un beau parcours, prenant la tête de la flotte dès le départ. En 3e position, Arkema, qui doit faire face à une zone de molle et se voir contraindre de de faire escale à Salvador de Bahia, car le Multi50 prend l'eau.

Erwan Le Roux et Giancarlo Pedote FenetréA Prysmian)

Sur les 4 concurrents du départ, manque à l'appel La French Tech-Rennes Saint-Malo, contraint à l'abandon suite à un choc avec un container flottant.

Giancarlo Pedote et Erwan Le Roux (FenêtréA Prysmian) - Thierry Bouchard et Olivier Krauss (Ciela Village)

Chez les Imoca, c'est l'hécatombe ! Alors qu'ils sont 20 à prendre le départ de cette 12e édition, 11 abandonnent, et ce dès les premiers jours de course. Les avaries sont nombreuses : problème de structure, de gréement ou de voile…

Sébastien Col et Vincent Riou (PRB)

Ainsi, la première place on retrouve le grand favori de l'édition, PRB, Imoca d'ancienne génération, mais qui avait remporté le titre en 2013. Il avait déjà subi une mise à niveau pour la Transat Jacques Vabre et s'est imposé dès le départ, faisant partie du groupe des 3 "classiques." Sur la 2e marche du podium, on retrouve Banque Populaire VIII, seul "foiler" à avoir terminé la course. Parti doucement du Havre, pour se ménager dans le gros temps, l'Imoca à foils a pu montrer ce dont il était capable. Enfin, Queguiner Leucémie Espoir ferme la marche avec une 3e place. Dès le départ, le bateau a effectué un bon départ faisant partie du trio de tête.

Charlie Dalin et Yann Eliès (Queguiner Leucémie Espoir) - Sébastien Col et Vincent Riou (PRB) - Armel Le Cléac'h et Erwan Tabarly (Banque Populaire VIII)

Chez les Class40, c'est un autre favori qui s'est imposé. Le Conservateur décroche la 1re place du podium, au terme d'une bataille acharnée contre VandB. Le class40 qui avait réalisé une parfaite saison a confirmé son statut de vainqueur sur cette 12e édition. À la 2e place, on trouve VandB, tout juste mis à l'eau. Pour cette course, son skipper Maxime Sorel, était accompagné de l'architecte Sam Manuard. Enfin, à la 3e place, on trouve Carac-Advanced Énergies, troisième Class40. Le duo Louis Duc et Christophe Lebas auront donc été l'une des belles surprises de cette Transat Jacques Vabre entre Le Havre et Itajaí : une troisième place sur un Class40 ancien (2008) qui ne pouvait prétendre au départ contrer les machines dernière génération.

Pierre Brasseur et Yannick Bestaven (Le Conservateur)

Sur les 14 Class40 à prendre le départ, seuls 3 ont abandonnés.

Christophe Lebas et Louis Duc (Carac Advanced Energies) - Pierre Brasseur et Yannick Bestaven (Le Conservateur) - Maxime Sorel et Sam Manuard (VandB)
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Transat Jacques Vabre
Toute l'actualité Transat Jacques Vabre

Publié sur Yacht-Club.com

Sans transition, quelques jours seulement après sa très belle performance en double, accompagné d'Antoine Koch dans la Transat Jacques Vabre, Thomas Ruyant... - Lire la suite

Charlie Dalin et APIVIA ont entamé vers 23h (heure française) ce mercredi le convoyage de retour du Brésil, direction les Açores. Cinq jours après sa victoire... - Lire la suite

Lendemain de fête

Le ponton d’accueil du Terminal Nautico en tremblait cette nuit. Saluée par l’ensemble des coureurs présents à Salvador de... - Lire la suite