Jeremie Beyou remporte la Transat New York - Vendée 2016


Jeremie Beyou (Maître Coq) remporte la première édition de la Transat New York - Vendée ce mercredi 8 juin 2016. Il a franchi la ligne d'arrivée à 14h 37 min 52 sec aux Sables d'Olonne, après un peu plus de 9 jours de course.

Triple vainqueur de la Solitaire du Figaro (2005, 2011 et 2014), vainqueur en double de la Transat Jacques Vabre en 2011 sur l'IMOCA60 de Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), et deux fois champion de France de Course au large en solitaire, Jérémie Beyou signe sa première victoire en solitaire en Imoca. Il remporte la victoire après 9 jours 16 heures 57 minutes et 52 secondes de mer. 

"C'est sympa d'arriver aux Sables où je commence à avoir mes habitudes. Il y a toujours des salariés de Maître CoQ pour m'accueillir, je ne remercierai jamais assez mes partenaires qui me soutiennent. C'est vraiment important pour notre projet de gagner ici avec notre bateau" a déclaré le marin a son arrivée.

Jeremie Beyou a su profiter de l'arrêt aux Açores de Vincent Riou (PRB) pour prendre la tête de la flotte aux côtés Alex Thomson (Hugo Boss) et de Sébastien Josse (Edmond de Rothschild). Alors qu'Hugo Boss était en tête, ces deux rivaux sont rapidement revenus sur lui suite à une panne de GPS du leader. C'est ainsi que Jeremie Beyou a pris la tête du classement le 4 juin dernier, pour ne plus la lâcher, prenant même une avance confortable ces derniers jours sur ces deux concurrents.

C'est à bord de Maître Coq, un Imoca d'ancienne génération, modifié cet hiver et optimisé avec la mise en place de foils que le skipper finistérien remporte cette victoire à domicile. Une performance plus qu'apprécié à 5 mois du départ du Vendée Globe.

"C'est une grande satisfaction pour toute l'équipe et Maître CoQ, parce que quand nous avons pris cette décision collégiale de complètement révolutionner le bateau, beaucoup nous ont regardés avec de drôles de yeux. Mais nous avons assumé et l'équipe a vraiment assuré derrière pendant six mois. Déjà, le fait d'être au départ de cette transat avec un bateau que nous avons très vite senti performant était une petite victoire pour nous tous, la première place est une magnifique récompense pour toute l'équipe."

"Pour moi, c'est une victoire marquante, parce que, après cinq mois sans naviguer, je savais qu'il me faudrait être bon tout de suite. Aujourd'hui, je suis fier de moi, parce que j'ai réussi à trouver la cadence et à prendre du plaisir à mener mon bateau, ça va me servir pour la suite."

Crédit : Olivier Blanchet / DPPI / Maître CoQ

La suite, c'est bien évidemment le grand objectif du projet, le Vendée Globe, dont le départ sera donné ici-même, aux Sables d'Olonne, dans cinq mois. Avec ce succès, le Breton pose clairement ses jalons en vue du tour du monde en solitaire. "Forcément, la victoire me permet d'emmagasiner de la confiance par rapport à ma préparation, au bateau et à ma capacité à le mener. Je ne sais pas si j'envoie un message à la concurrence, mais si un autre que moi l'avait emporté, je l'aurais regardé comme un prétendant à la victoire sur le Vendée Globe", conclut Jérémie.

Infos course

Départ : dimanche 27 mai, 21h40 depuis le phare d'Ambrose Light, au large de New York

Arrivée : mercredi 8 juin, à 14h 57min 52sec Bouée Nouch Sud, au large des Sables d'Olonne

Distance théorique : 3 100 milles

Temps de course : 9j 16h 37min 52s

Distance réelle : 3460 milles nautiques

Vitesse moyenne : 14,85 nœuds

Plus d'articles sur les chaînes :

Vendée
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...