Fabrice Amedeo nous livre son Vendée Globe

Seul face au large est le récit du Vendée Globe 2016-17 du skipper Fabrice Amedeo. Journaliste, il décrit ses 103 jours de mer en 100 chapitres, 100 mots. Avec une plume facile et des chapitres courts, ce livre se laisse dévorer, sauf s'il perd le lecteur avec un ordonnancement alphabétique.

Le

Quand un marin nous raconte sa course, il y a souvent la préparation, le départ, les anecdotes de course et enfin l'arrivée. Une histoire, un récit chronologique. Avec le livre de Fabrice Amedeo, "Seul face au large", je m'attendais à cela : un compte rendu de son aventure lors de sa participation au Vendée Globe 2016-17.

Mais il aurait fallu que je lise mieux le sous-titre "Mon Vendée Globe en 100 mots". Car, Fabrice Amedeo a décidé de raconter son aventure en prenant un mot pour chaque chapitre. 100 mots qui rythment le livre, 100 mots classés par ordre alphabétique. Et c'est ce classement qui m'a dérangé.

Fabrice Amedeo

En effet, sans transition vous passez de "Équateur" avec la chaleur qui est décrite et la problématique de manque de vent de cette zone, avec le chapitre "Froid" qui vous catapulte en plein océan Indien avec les tempêtes et la température qui ne monte pas à plus de 5°…

Au final, tout le Vendée Globe, de sa préparation à la ligne d'arrivée est bien raconté : les rencontres qui ont permis de monter le projet, les échanges en mer entre marins ou avec les terriens, les problèmes techniques et les solutions misent en place… on trouve toutes ces histoires dans le livre. Mais hélas pour moi, j'ai eu du mal à m'accrocher pour rester dans le récit.

Fabrice Amedeo

Pour les anecdotes, les petites histoires qui font une grande aventure il faut fouiller dans tout le livre. Aller par exemple à la lettre S pour savoir que Fabrice Amedeo a eu des problèmes de safran qui l'ont stressé sur toute la seconde moitié du voyage. Aller à la lettre R pour découvrir dans un chapitre intitulé Regret, que sa grand-voile s'est déchirée par un excès de prudence en étant affalée, trouée par une poche d'eau.

Fabrice Amedeo

Cette solution de résumer son Vendée Globe en 100 mots (presque un par jour puisqu'il a mis 103 jours pour revenir aux Sables-d'Olonne) est une très bonne idée. Les chapitres courts se lisent avec plaisir. Mais je trouve que ce classement alphabétique est inapproprié pour la fluidité du livre. Dommage tant l'aventure, la volonté et la réussite de ce marin sont belles.

Fabrice Amedeo 

Seul face au large – Fabrice Amedeo

  • Éditions Glénat
  • 214 pages
  • 13,9 x 22,5 cm
  • 19,99 €

Disponible à la commande ici

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO