Exclusif / Jeanneau Merry Fisher 1095, les choix de conception enfin révélés

La Merry Fisher 1095, à découvrir au Nautic 2017

Jeanneau crée la surprise en annonçant le lancement d'une nouvelle et plus grande Merry Fisher sur le Salon Nautique de Paris (2 au 10 décembre 2017). Un modèle de 10,5 m motorisé en hors-bord que nous présente Vincent Piel, Chef de produit motonautisme.

Une toute nouvelle carène optimisée pour une motorisation hors-bord

La gamme Merry Fisher est pour l'instant composée de 4 modèles de 5,79 à 8,90 m. Mais une grande sœur – la Merry Fisher 1095 – va faire son apparition dans quelques jours sur le Nautic de Paris. Ce weekender de 10,5 m se destine à un programme de navigation familiale et profite d'une nouvelle carène spécialement conçue pour accueillir une motorisation hors-bord, comme nous l'explique Vincent Piel, chef de produit motonautisme chez Jeanneau.

"C'est une carène complètement nouvelle, optimisée pour le hors-bord dans le sens où on voulait un bateau qui déjauge correctement. On ne recherche pas ici la vitesse, même si c'est un bateau planant et qui devrait atteindre des vitesses supérieures à 30 nœuds*. On a conçu une carène bien porteuse sur l'arrière pour bénéficier d'une bonne accélération et d'un bon déjaugeage. On a réalisé des essais en bassin de carène sur différentes maquettes en taille réelle pour valider des choix et exclure certaines solutions."

Développer une motorisation hors-bord sur un modèle de plus de 10 m était un défi ambitieux pour le chantier vendéen, comme le détaille Vincent "Les motorisations hors-bord équipaient jusqu'à présent plutôt les bateaux rapides. Or, on recherche désormais de l'agrément à des vitesses qui ne sont pas forcément rapides et avec ce type de motorisation, on gagne également de l'espace à bord. On a cherché un faire un bateau de plaisance, avec un maximum de confort à bord."

Un maximum d'espace à bord

On retrouve sur la Merry Fisher 1095 les caractéristiques qui ont fait le succès de la gamme, mais aussi des innovations. À commencer par les 3 cabines. "Nous avons apporté à la 1095 les innovations que nous avions développées sur la 855 et la 895. Quand nous avions lancé la 855 il y a 6 ans, nous étions les premiers sur le marché à proposer deux cabines fermées et une porte latérale dans une coque de 8 m en hors-bord. Avec la 895, nous sommes passés à l'étape suivante et la 1095 sublime les innovations de ces deux modèles" explique Vincent.

Vivre dehors…

À l'extérieur, on trouve de nombreux éléments de confort pour maximiser les espaces de vie. À commencer par le passavant encastré qui permet de se déplacer en sécurité à bord – notamment pour les enfants – et facilite l'entrée dans le poste de pilotage grâce à la porte coulissante latérale. Ou encore la porte de coupé à tribord pour faciliter l'accès à bord. On retrouve le principe de cockpit modulable avec un bain de soleil qui se recule sur l'arrière pour agrandir l'espace. "La limite du hors-bord, c'est qu'en position relevée, il faut gérer l'encombrement des moteurs dans le cockpit. Ici, avec la banquette coulissante, on ne diminue pas l'espace de cockpit en relevant les moteurs" indique Vincent.

Les plateformes arrière qui encadrent les deux moteurs hors-bord facilitent l'accès à l'eau, tandis que le pont avant accueille un bain de soleil avec dossiers relevables.

… Ou dedans

À l'intérieur, l'aménagement du carré se veut malin avec une banquette copilote qui bascule pour créer un grand espace d'échange. Le carré se transforme également en couchage supplémentaire. La cuisine à tribord est plus grande avec des meubles en plus, installés au-dessus de l'évier pour procurer encore plus de rangements.

Mais c'est sous le pont que l'on retrouve le plus d'espace "La grosse innovation c'est d'amener davantage de confort sur un bateau hors-bord et notamment plus de rangement. D'où cette 3e cabine qui peut se transformer en espace de stockage supplémentaire. Cela dépendra des envies du client : plus de capacité de couchage ou plus de rangements" détaille Vincent.

Sous le pont, la Merry Fisher 1095 reçoit donc une cabine propriétaire sur l'avant, une cabine invité à bâbord ainsi qu'une salle de salle de bain avec douche séparée toujours à bâbord. La 3e cabine prend place à tribord.

La lumière prend également une place importante avec des toits ouvrants, des baies vitrées et des fenêtres de coque.

L'avantage du hors-bord

Côté motorisation, la Merry Fisher 1095 recevra 2x300 ch. "Avec la Merry Fisher 1095, on s'adresse à des clients qui ont déjà une bimotorisation hors-bord, mais qui souhaitent passer sur une taille de bateau plus importante pour bénéficier de plus d'espace et de confort, tout en restant avec ce type de moteur."

Un choix de motorisation qui s'est révélé tout à fait pertinent, continue Vincent "Les hors-bords sont aujourd'hui très fiables, avec des couts d'entretien moins élevés."

Pour le prix, il faudra attendre le Salon Nautique de Paris, du 2 au 10 décembre 2017.

*Au moment de l'interview, les tests en mer n'avaient pas encore été effectués

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...