Naviguer sans se ruiner : les écoles de voile

Les écoles de voile sont une alternative pour naviguer sans trop se ruiner. Ces dernières proposent de nombreux stages que ce soit pour apprendre à naviguer, pour développer une compétence particulière, pour participer à des régates ou tout simplement pour réviser ses connaissances. Mais dans tous les cas, vous pourrez pratiquer la voile pendant une période donnée (de quelques jours à plusieurs semaines) !

De nombreux organismes – à l'image de La Macif ou des Glénans — proposent des stages de voile, quel que soit l'objectif désiré : découvrir la voile, apprendre à naviguer, maîtriser une compétence particulière, partir régater ou encore faire une croisière hauturière. Vous pourrez ainsi découvrir plusieurs bassins de navigation, en fonction de vos envies : méditerranée, atlantique ou encore la Manche…

Même si participer à un stage de voile coute moins cher qu'avoir son propre bateau, il faudra néanmoins un petit budget (de la même manière que pour la location).

Apprendre la voile

L'objectif principal des écoles de voile et d'abord d'apprendre la voile. Une solution idéale donc pour les novices ou les amateurs éclairés en quête de perfectionnement. Une option intéressante également pour les navigateurs confirmés puisqu'on a toujours besoin de se remettre à niveau et d'apprendre de nouvelles choses.

Il existe plusieurs niveaux de formation, en fonction de son niveau et de ce que l'on souhaite apprendre, mais aussi des stages mixtes où l'on partage sa navigation avec des plaisanciers plus aguerris qui pourront partager leurs connaissances.

Se perfectionner

Lorsque l'on sait naviguer, et mener un bateau en autonomie (chef de bord), on hésite parfois sur certains apprentissages. On peut donc suivre un stage à thèmes pour développer particulièrement une pratique (manœuvres spécifiques, voile spéciale…). Les écoles proposent également des stages de survie ou de sécurité.

Régater

Pour les plaisanciers qui souhaitent particulièrement se former à la régate, il existe des stages spécifiques – avec des formateurs qualifiés à la pratique – qui se déroulent pendant de vraies régates. Il convient ici d'avoir déjà un certain niveau de voile. La Macif par exemple propose de participer à plusieurs régates comme Tour de Ré, Trophée SNSM, Rallye des Calanques, la Vire Vire, ou encore le Tour de Belle île.

Naviguer au long cours

Les stages hauturiers permettent de naviguer longtemps (bien souvent deux semaines) et d'accumuler les milles. On découvre ainsi des croisières à l'étranger où l'on navigue en équipage, mais en autonomie (on gère ses quarts, ses navigations de nuit…) et où l'on prend des décisions… Une manière de partir en croisière tout en apprenant.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Naviguer sans se ruiner

Naviguer sans se ruiner : les bourses des équipiers

Comment naviguer sans se ruiner cet été ?